A Tribe Called Quest Kong!

En bord de touche du terrain en herbe, le coach accoudé à la rembarde regarde ses joueurs en papotant avec son assistant quand débarque un ptit jeunot bon chic bon genre polo-mocassins.

  • Bonjour Monsieur Croco, je suis Bobo Clément, journaliste pour l’émission KOtidien.
  • Ah c’est toi le « mardi transpi », les reportages sur les courses de roule mort et les lancers de nurglings ? Qu’est ce que tu fous à Bloodbowl, je pensais que tu t’occupais que des sports émergeants moi ?
  • Hmm non, ça c’est Titi Charcutier, mon collègue. Je suis plutôt pour ma part spécialisé dans les causes écologiques, environnementales, écosolidaires … dirais-je.
  • Mouuuais, et qu’est ce qu’on peut pour toi mon copain Neufeu et moi ?
  • Bonjour Monsieur Neufeu, vous êtes de quelle région des terres du sud ?
  • Wiliwiliwiliwili, tchiiiiiiiiiiip, mais qu’est ce qui me raconte là celui là ! Je suis du vieux monde moi môssieur le bobo là ! C’est le préjugé ça là !
  • Oh pardon pardon excusez moi monsieur Neufeu, je ne pensais pas à mal. En fait je venais pour les grands singes. J’ai entendu parler des misères de ce peuple entre déforestation par les peuples orques et réchauffement chaotique global du monde connu, les terres du sud sont en souffrance !
  • Ah vous voulez leur parler ? C’est chouette ça. Vous avez quelques connaissances en éthologie ou linguisterie ? Nan parce que finalement ça pourrait bien nous aider nous zautres ! …

[youtube]Mano Negra - King of Bongo - YouTube [/youtube]

2 J'aime

Les affaires reprennent.

C’est bon ca !!!

  • Bah Doudou ! Tu viens plus aux soirées là ?
  • Mais enfin Neufeu, que fais tu accoutré comme ça ? C’est quoi ce masque ? Ça va pas de mettre autant de rose là ! Je t’ai déjà dit que c’était moche !
  • Ah mais Doudou là t’aurais du venir à la soirée là, on a fait une soirée « bras supplémentaire » avec les Kongs et Bobo Clément. Il a reçu une grosse pollution dans le développement durable là.
  • Nan mais ça va pas les gars, ça va pas du tout là, Nan mais il est connu le gars …
  • Oh mais Doudou, fait pas la vilaine là
  • M’APPELLE PAS DOUDOU OK !
  • Oooh bah ça va la missié le Cwocwodile, si on pé plus s’amuser là ! Tiens y’a un môssieur en collants-cravate qui veut te parler là bas !
1 J'aime
  • Bonjour Monsieur Croco, je peux vous appeler Croco ?
    Le coach l’observe de pied en cap et s’étonne intérieurement de cet accoutrement. Collant-cravate, waouh purée, on avait pas fait plus moche depuis le tirage au sort de la saison 10 !
  • Oui bien sur, à qui ai-je l’honneur ? Vous êtes de la famille d’Heinrich ? pouffe-t-il.
  • Ah oui bien entendu, je suis maître Pink, avocat de la franchise « A Tribe Called Quest », elfes sylvains de leur état, deux fois finaliste dont une fois surement champion mais l’autre il a fait rien que partir en vacances …
  • Oui je connais le pedigree, j’ai fait l’Almanach n’oubliez pas. Et que me vaut la visite d’une si illustre équipe ?
  • Je serai direct. Vous n’êtes pas le premier coach que nous approchons. La ligue n’a pas d’elfes inscrits cette année, c’est grave ! Alors les « A Tribe Called Quest » sont partis à la conquête d’un nouveau coach. Mr Tree a décliné car il était vexé d’avoir une trop petite … disons disponibilité, Sergent Hartmann est parti en courant lorsque j’ai prononcé le mot elfe, Tyra a décliné car notre franchise n’était pas assez charismatique, Heinrich nous a fermé la porte au nez en criant « j’ai dis pu de boodbowl merde alors ! ». Finalement c’est Zébulon qui nous a orienté sur, pardon, « l’autre encoulé ». « Il est dans une période elfes de haut niveau genre all of fame, les joueurs hein pas lui attention ! Et il a le tie-bitter nécessaire pour foutre les dés au chaud dans le calebute, c’est lui qu’il faut aller voir, dis lui que tu viens de ma part ! On boit un coup ? ». Alors voilà … je suis là et je viens de sa part.
  • Ça pourrait se faire, mes singes sont complétement aware là. Mais c’est ennuyeux, je suis pas habitué aux équipes du tiers zéro moi.
  • Nous sommes agrées « tuposestesfigstuvaobarturevienstagagné » monsieur.
  • Certes, j’ai déjà essayé ça ya longtemps avec des longues barbes, vous avez lu l’almanach pour les résultats, on se serait cru dans les mines de la Moria !
  • Bon alors vous signez ou pas ?
    Les singes passent alors en file indienne en se tenant par les épaules, menés par Neufeu : « Alakeuleuleu, bounga bounga, n’gologolo »
    Après un bref mais long silence, Croco paraphait finalement le document.
    Plus tard Bouzi Kong présenta sa démission au reste de l’équipe.
  • Luissa signé sa ? Mé ki va scoupé nous la ?
  • Si la parafa la, toutou parti pu traineur a nous la
  • l’encoulaaaaaaaaa !
2 J'aime

:joy: :rofl: :+1:
ça m’a tuer comme Omar!

Dans la pénombre de la nuit tombante, des ombres passent le long des murs de la grand place. Plusieurs humanoïdes titubants se déplacent rapidement en direction de l’auberge ou dorment précisément le Coach et maître Pink. Certaines des ombres sont chargées de gros sacs et certains font même des « Gling gling » à l’intérieur.
La troupe se cale sous les fenêtre et libère les contenus des sacs.
Une ombre chuchote à une autre :

  • sur lui dor dans la salla ?
  • Dis tou oui déza, cire zoreille dan toi !
  • Ta tou lé Koutoukou lé Lotoko et lé Chang’aa ?
  • La caché par moila Neufeulebambou pourpa sirote sa

A la lumière des torches de l’établissement, voilà que les ombres se transforment en grands singes, voilà que les sacs vides sont devenus casseroles, pipeaux et bongos, voilà que la discrétion se mute en tralala et voilà que les bouchons de bouteille sonnent le départ de la chounga.
Et quand un Kong chouille, il chouille pas a demi !

1 J'aime


Ce matin, dans le kiosque, l’écho des savanes mentionnait un article.

Ivres, ils ont fait plier le coach,
La nuit fut rude dans un petit village de Brettonie ou se tiennent les entrainements de notre équipe de Grands Singes préférée : les Kick Kongs. Il semblerait que leur coach les ait abandonné au dernier moment pour les faveurs d’une équipe d’elfes plus en vogue, les A Tribe Called Quest. On parle de dessous de table plutôt lucratifs côté des lésés, alors que l’avocat maître Pink plaide l’abandon de postes des singes pour état d’ivresse sur leur lieu de travail.
On pourrait imaginer que ce dernier n’ait pas tout à fait tort au vue du déroulement de la nuit précédente.
Les Kick Kongs ont en effet œuvré toute la nuit pour installer une ambiance sonore dans un style très " On pa nou fatigué la !" au bas des fenêtres de l’auberge ou nuitait le coach.
Les singes furieux de leur abandon sans préavis sont tout de même parvenus à accéder à des négociations. Elles ont eu lieu tôt ce matin, faute de sommeil, et il semblerait qu’un accord eu été trouvé. Les A Tribe Called Quest concèdent à accueillir en leur effectifs quelques bonobos et chimpanzées pour la saison 12 de la ligue du BN. Mr Treepote et O’ Wakoun Ba intègrent l’effectif Sylvain dès la J1.
Ravis de cet accord de dernière minute, les Kick Kongs ont fait l’ouverture du bar de l’auberge pour fêter ça

2 J'aime

Des Bonobos chez les Sylvains!?! Cette année les Oreilles Pointues ont intérêt à s’accrocher à leurs collants! Enfin encore plus que d’habitude quoi…

Réunion de débrief du tirage au sort

  • Comme vous l’avez vu notre roster Elfes Singes aura comme premier adversaire des humains. Les humains sont solides certes mais nous devrons joue notre va-to…

Alors que les Elfes étaient parfaitement assis à écouter, un raffut se fait entendre suivi d’une entrée des Singes, Méganeufeulebambou l’assistant et Mr Tree Pote en tête avec un grand chapeau. Manifestement éméchés il prennent la place du coach et Neufeu se lance accompagné par les bongos des copains :

Tataaaaaa Yomit, qu’est-ce qu’y a sous ton grand chapeau ?
Tataaaaaa Yomit, y’a un curé Nantais pas beau
Tataaaaaa Yomit, ya tout plein d’produits régionaux
Mais, moi j’aime ça, quand ça fait ding ding di gue ding
Comme une samba

  • Mais stop les guignols là putaing, c’est gavé lourd vos singeries ! Vous avez pris une chistole encore, ça daille là ! … et lâchez vous la bouche les bonobos c’est pas possible, choune pègues que vous êtes ! J’vais vous tchuquer moi !
  • Pourquoi vous parlez comme ça coach ?
  • Raaaaâ pardon laisse tomber ça me fait toujours ça quand je croise tata Yoyomit
3 J'aime

Sur le terrain d’entrainement

  • Coach coach, bon ça commence à être un peu pénible là, le Mr Treepote n’a de cesse de me tirer le collant, ça fait mal euh !
  • Mr Treepote, que nous vaut cette nouvelle originalité
  • Luissa boulettes tou moulé la, fait rigole moissa, fait tireslip alui moi ! hihihi
  • Ok j’y comprend rien, Neufeu t’as compris quelque chose ?
  • Il a dit présentement que le elfe ici présent il est sévèrement burné et qu’il a voulu lui rendre hommage là
  • Oui bah dit lui de montrer son admiration autrement et plutôt de viser les collants du sparing partner receveur humain là bas !
  • Va tireslip a lui blancbec laba Tripote ! se charge de transmettre Mégaeufeulebambou l’assistant
  • papossib amoi ! zero roupette chezhomme avulaba !
2 J'aime

C’est le grand jour, la reprise de la saison et pour l’occasion de rencontrer la Bouffe Nantaise, le public est venu en nombre. Sur les 20.000 supporters, impossible cependant de dire quelle équipe est la mieux soutenue.
L’hymne résonne, et la cabalvision diffuse un plan de revue les hommes et les elfes … et de deux singes qui font des coucous à la caméra et une drôle de chorégraphie en binôme, l’un offrant son index à l’autre dans un rond formé par son pouce et son index. Un « private message » surement comme on dit !
Silsei ilakaledire vient râler auprès de son coach « mais si je vous jure coach je les ai vu trainer dans nos affaires au vestiaire, comme par hasard mon collant est tout mouillé à l’entrejambe, c’est pas drôle putain ! »
Les humains vont recevoir en peu plus en retrait que d’habitude, on dirait bien que les lignes ne sont pas super bien tracées ici !
Au tout premier contact sur la Loss, Benoch iotelarbitre met en avant ses épaulières pour encaisser le choc mais les lanières ont été coupées et la secousse est plus raide que prévue. Il part sur la civière sous les ricanements de O Wakoun Ba qui lui fait un guili au passage.
Bon, on ne jouera qu’à 10 ce match, il a pas eu le temps de faire quoi que ce soit. Même chose pour le second elfe qui s’en tire mieux avec un état sonné seulement . Le troisième a compris le sabotage et esquive l’attaque.
Au tour des elfes, un DDG profite d’un soutient pour aller percuter le premier trois quart qui passe. Mais ses poings américains ont été savonnés et son coup glisse pour finalement s’autofrapper. (double crâne). Son entrainement elfique lui permettra de finalement repousser le trois quart mais on a frôlé la catastrophe alors même qu’on a encore rien fait.
Croco commence déjà à se sentir pâle sur le banc et pense très fort à son ami coach Mr Tree et son premier match en ligue. Mais ses pensées sont vite reconcentrées sur le Mr Treepote qui se bidonne en collant une olive à son compère O’ Wakoun Ba. Mais qu’est ce qu on va bien pouvoir faire avec ces deux là ?
Au tour 2, Kaazor toilédoiduku tente la première esquive de la rencontre et décide de la tenter chorégraphique pour obtenir les faveurs du public. Il aimerait tant être l’homme du match, alors il tente un esthétique saut carpé mais diantre, il s’aperçoit que ses lacets ont été attachés entre eux et se vautre lamentablement !
Les humains se baladent en ce début de rencontre mais n’avancent à rien ! Ils se regardent entre eux : " Mais ils font pas le double rideau" qu’ils disent. « On a bossé que ça nous ! »
En effet, le placement des sylvains est quelque peu anarchique, les elfes se méfiant du travail en équipe avec les deux chimpanzées et du refroidissement du début de rencontre.
Finalement la mi temps se déroule assez fébrilement. Les coups pleuvent de chaque côté mais les humains ne marquent pas. Enderchatouny rejoint les blessés ainsi qu’un KO humain vite remis pour la prochaine mi temps.
Au vestiaire, les équipements sont revérifiés et les singes partent d’eux même à autre chose. tant mieux, ça évitera probablement d’autres surprises de potaches sur le terrain.
On reprend à 9 contre 11, ah non 10 un humain ayant pris un vilain crochet de Silsei ilakaledire dans la gueule.
Les elfes avec le ballon c’est beau à voir, ça passe, ça esquive, ça cavale, y’a pas à dire. Les humains résistent bien mais Zboubi tiebitter le danseur passe dans un trou de souris pour ouvrir le score.
Tour 4, les chimpanzés refont leur code de doigts en direction des tribunes. Leur ami Biggui Kong le dos argenté comprend le message et sort d’une cachette un rocher et le balance sur l’ogre Curé Nantais. Bim sonné. Il se cogne la poitrine avec ses poings mort de rire.
Dans la tête de Tata Yomit résonne le refrain « j’voudrais bien ouin ouin ouin, mais j’peux point ! ouin ouin ouin » en regardant son curé par terre.
Les humains sont perturbés et ne parviennent pas à récupérer la balle au sol. Les elfes s’en chargent eux très bien à leur pieds.
Les humains sont orgueilleux, ils parviennent à sécher le porteur lanceur et reprendre le ballon.
C’est sans compter sur Doudou Culrose qui en deux temps se charge de le remettre le ballon où il aurait dû rester.
Le reste n’est que ramassage/passe pour que Yomit la pègue lui même aille marquer le 2-0
Un dernier tour pour que les humains rasent une petite loss avec un nouveau blessé et les deux équipes rentrent au vestiaire.
La tête qu’a fait O’ Wakoun Ba lors de l’olive, retransmise en gros plan sur les écrans de la cabalvision, a beaucoup plu au public et il est élu homme du match sous les airs désespérés des elfes de l’équipe.
Les carabistouilles des singes en début de match n’auront finalement pas eu trop d’impact sur la rencontre.

2 J'aime

Les A Tribe Called Quest sont heureux de vous présenter leur nouveau sponsor permanent : OMO MICRO
image

1 J'aime

A la fin de l’entrainement les elfes se rassemblent au sauna pour décrypter le jeu, les forces les faiblesses, la cohésion de groupe. Au bout de plusieurs minutes la température baissant anormalement, Yomit la pègue, qui aime la chaleur, se lève pour remettre une petite louchette sur les charbons …
Mais soudain, Mr Treepote et O’ Wakoun Ba entrent avec fracas en doudoune polaire et hilares. La température passe rapidement sous zéro dans la cabine. Les elfes tentent de sortir mais c’est fermé à clé.
« houlala léga comme sa lé bouboule glagla ? fo trainer comme norse la » balancent les deux compères avant de finalement déguerpir en esquivant les coups des elfes furieux.
" J’te jure, à chaque fois que je vais voir un slip à fourrure mercredi, je vais penser à eux séreux !" rage Zboubi Tiebitter

1 J'aime

J2 - Apeuprès Compte Rendu

Les hymnes retentissent dans le grand consorsium stadium, 4 matchs ont lieu en même temps avec le champion en titre sur le central.
Sur un terrain excentré inondé à cause des pluies récentes, on sent une grande ferveur pour le match des elfes et ils sont très nombreux dans le public à avoir acheté et exhibé le tee shirt « O’live Wakoun Ba » avec la photo virale de la J1 publiée dans « Naoned Match » Le FAME est de +2 et tout va bien.
Pourtant le coach est épuisé et traine à la buvette.

  • J’te jure Jean Mi, on a du refaire tout le circuit hydroélectrique autour du sauna, ils avaient tout pété ces cons
  • Ha ouais , dur ! répond gentiment le barman en resservant une petite sœur.
  • Du coup le Treepote, je l’ai collé sur la Loss pour le match, ça lui fera la bite tiens !
  • Ha ouais , dur !

Les Norses attaquent, ça tape fort mais les chocs sont amortis par les flaques d’eau. Un Norse un peu chambreur sort sa zezette devant Benoch iolarbitre qui lui tire un grand coup dessus. Avec une fracture de la bite, s’en est fini pour lui sur cette partie.
Shaggy le troll des neiges croise le regard de MrTreepote sur la LOSS et kiffe la couleur de sa robe. Il trouve qu’il a une fourrure trop tendance.
Les Norses peinent à avancer avec une grande crainte des elfes. Mais est-ce vraiment fondé ?
Les elfes font ce qu’ils veulent, le coach est encore à la buvette à tailler la bavette à Babette, la pompom chaotique à trois nichons. Mais qu’est ce que c’est que ce sourire béat ?
Finalement les norses, après avoir échappé à un coup de pression sur une aile se lancent sur l’autre à bases de quelques 3+ bien sentis et surtout tous passés crème. Ouf !
Quelques KO elfes sont enregistrés au passage, sauf Treepote car Shaggy prend bien soin de ne pas le sortir, il aime tant rester à ses côtés et sentir son odeur. Le chimpanzé est un poil agacé mais rien à faire, le troll des neiges le colle comme un chewing gum sous la chaussure.
Finalement le porteur nordique fini un peu seul sur l’aile et tombe sous les coups elfiques.
Un DDG tente de ramasser la balle et se rate lamentablement sur l’esquive. Merci la flotte sur le terrain, ça lui évite l’humiliation.
Deux tours plus tard avec des passes par ci par là et quelques KO nordiques à déplorer et c’est le TD en contre.
En rentrant au vestiaire, Shaggy adresse un petit cœur avec ses doigts en direction de Mr Treepote qui lui rend un doigt dans le nez. Shaggy pense que c’est une invitation à la saillie.
Du coup Mr Treepote se plaint au coach qui termine son burger au bar.

  • Ça creuse de causer putain mais j’avais la dalle. Tu m’en remets une pour faire passer le solide Jean Mi ?
  • Mé luissa loucher kuku amoila, moi pa omo bonobo la
  • Heu Treepote, pour ton histoire de Yéti là, bah je sais pas quoi te dire en fait parce que j’y comprend rien. T’as qu’à aller te rafraichir les idées au sauna tin !

Au retour des vestiaires, si les elfes sont au complet, il manque du nordique non réveillé de KO.
Treepote a décidé de faire appel à la solidarité de l’équipe pour la première fois et s’occupe lui même de cramponner à 4 soutiens le troll des neiges. Sans succès mais le yéti trouve ça très agréable. Finalement c’est Doudou Culrose qui se chargera de lui mettre un taquet au tour suivant pour un KO.
Bon on va pas vous cacher que la suite du match est assez facile car en surnombre. Même si les nordiques mettent directement la pression sur la balle non ramassée, le ménage est assez vite fait et la balle au chaud pour marquer tranquillou.
L’équipe rentre au vestiaire toute à sa joie sauf Enderchatouny qui est réquisitionné par les sponsors pour faire la tournée des journaux. Le coach est toujours au bar et est passé à la poire.

  • C’est qui ça jean Mi qu’est passé là ?
  • Ce sont vos gars, ils ont gagné on dirait.
  • Ah c’est bien ça, je vais aller féliciter leur coach.
1 J'aime

Excellent résumé du match.

Même si tu oublies de mentionner que le terrain inondé sur lequel s’est déroulé le match, venais plus probablement des litres de sueur froide qui glissaient le long de mes fesses de Rookie.

Encore bravo pour ta victoire écrasante

Croco décide de partir à pied à l’entrainement. Ca fait du bien un peu d’air pur, ça fait du bien de revoir ses petits gars, ça fait du bien de penser Bloodbowl. Il passe par chez Méganeufeulebambou son assistant pour chercher les deux singes en garde.

  • Salut Neufeu, je viens chercher les maboules. Ils sont là ?
  • Oui présentement là, faut pas regarder le bo’del là.
    Finalement, Treepote arrive comme d’habitude avec son grand sourire. Il est vêtu en robe leggins mais on ne sait pas pourquoi.
    « - Si vajouer vec lézelf, moi zabi kom lézelf » qu’il donne comme explication …
    O Wakoun ba n’arrive pas lui … Les deux hommes filent le voir dans sa chambre ou il est replié sur lui même devant une réclame de la Crash Beer Company. Troisième mi temps ! 2 fûts achetés, une paire de chaussettes offerte !
    O Wakoun Ba les regarde les yeux plein de larmes et la voix chevrotante :
  • Si luissa faire chaussette amoi, ou lui mettre lepied dedansa ?
    Et il repartit de plus belle en sanglots
1 J'aime

Les A Tribe Called Quest Kong sont rassurés et ont la banane en sortant de la pelouse. Ils sortent presque indemnes de ce match piège face aux nains.
Laurent Paganini reçoit O Wakoun Ba pour l’interview de fin de match sur la pelouse

  • Ho Wakouni, parais que t’avais les fouettes de prendre un pied dans ton cul heing ! (ricanements)
  • OWakounBa bounni match lafaissa, tibonhommes rikiki laperdu la !

A ce moment arrive Mr Treepote pourtant sur le banc dès le premier coup du match qui colle une nouvelle olive à son compère et les deux partent en poursuite jusqu’au x vestiaires.

  • Désolé chers téléspectateurs, on dirait qu’un sabotage d’interview vient d’avoir lieu mais putaing qu’est ce qu’on les aime ces deux chimpanzés, au vu du nombre de journaleux dans la backzone, on dirait bien qu’ils en deviennent les stars du championnat, eux qui ne montrent pourtant rieng sur le terraing.

Doudou culrose, homme du match prend le relai.

  • Nous avons eu certes un match difficile, nous avons pris beaucoup de coups mais nous avons bien tiré notre épingle du jeu en contrant puis en marquant sur notre mi temps. Il était tout de même temps que le match cesse. Un grand merci à notre recrue Baobab, l’ami des gueunons, pour une fois que leurs relations nous servait.

Laurent paganini qui jusqu’ici gardait son sérieux face à Doudou Culrose n’en peu plus et lâche le rire libérateur tout en s’excusant. Doudou se retourne et tombe sur O Wakoun Ba et Mr Treepote qui brandissent une pancarte ou on peut lire « Doudou Culrose = Babouin »

On ne peut jamais être tranquille, ils sont épuisants se dit l’homme du match. Mais il ne leur en veut pas, le job est fait et son équipe reste invaincue … pour le moment
Les sponsors sont contents, l’équipe repars les caisses pleines avec cent mille pièces d’or de plus dans les bourses sous le regard jaloux des nains.

1 J'aime

« Monsieur Croco, monsieur Croco s’il vous plait ». Juste Leblanc, PDG de Omo Micro, sponsor principal des A Tribe Called Quest, était à la peine pour suivre le coach qui peinait lui même à progresser à la sortie du stade.
Une partie de la cohue était portée par les questions des journalistes sous le charme de la prestation mais également par les prêches d’un groupuscule désormais qualifié de « pustules dans la formule ».
En passant près d’eux, il reconnu les leaders Guy Home de Rennes et Manuel Derrick les yeux injectés de sang et huant sans vergogne " Tricheurs, crapules, jamais Croco ne pourrait faire ça. C’est honteux, il y a du dopage dans cette équipe. Remboursez les places qu’on a pas achetées !"
Les propos des journalistes étaient tout autres : " Bravo coach pour ce beau match et pour le spectacle, on en a pris plein les mirettes."« Croco, une photo 4K pour le quadruplé s’il vous plait »
Finalement le PDG parvient à s’engouffrer dans le char à bœufs raccompagnant l’équipe et son staff. Il se fait connaitre auprès de Méganeufeulebambou qui lui même s’en va demander audience au coach.

  • qui as tu dis ?
  • Juste Leblanc présentement
  • Mais il a pas de prénom ?
  • c’est le directeur des Momo Micro là !
  • ah mais oui il devait nous ramener Mr Treepote de sa tournée promotionnelle.Fait le venir.
  • Bonjour Mr Leblanc, tout c’est bien passé ?
    Le PDG lui tend un bon gros tas d’argent.
  • Bon monsieur Croco, plus jamais vous nous le confiez celui ci hein ! Prenez cette rallonge et reprenez le pour toujours s’il vous plait.
  • Que s’est-il donc passé ?
  • Au début on a cru que ce serait parfait, il souriait à pleine dents tout le temps. Mais on a bien vite déchanté. Le loustic n’a eu de cesse de tacher les linges de démonstration avec des mets des buffets. un coeur + « O’ Wakoun Ba » au caviar par ci, « Rats Caca » au foie gras par là, il a ruiné nos réceptions. Alors terminé hein, promis ?
  • Je vais voir ce que je peux faire si ça se reproduit, désolé pour le dérangement.

Et c’est ainsi que Mr Treepote a retrouvé ses coéquipiers après leur large victoire face aux rats-fleurs pour partir faire un câlin à son ami O’ Wakoun Ba dans les bras de Baobab.

2 J'aime

A l’arrivée au stade, les supporters sont bien présents. La popularité de l’équipe leader n’est plus à faire.
Croco qui surveille de près Mr Treepote perché sur Baobab voit une huée de pompom déferler vers eux en cr"iiiiiiiiiiiiiiii"ant. Une bouffée d’orgueil le submerge devant cette nouvelle gloire et il s’apprête à recevoir l’honneur écartant légèrement les bras.
Mais le troupeau le dépasse sans un regard pour continuer sa course vers un petit tas plus loin sur l’entrée de l’autre vestiaire.

  • Oh les salopes pense-t-il en effaçant rapidement cette phrase de ses lèvres, dorénavant interdite depuis que la ligue des journalistes amazones veille au grain
  • Ils ont Griffe, dit un badeau
  • Oui bah on va pas en faire un plat , nous on a qu’armure 7.

Chacun rit … mais pas pour longtemps car la fameuse griffe s’avère être finalement le fameux Griff Oberwald qui fait aussi bien qu’un elfe mais en mieux.

Et bien il n’a pas usurpé sa légende protégeant son équipe du jour durant 13 tours avant de sortir sur fausse mort (bah ouais il peut pas mourir en vrai Griff)
Le combat fut rude toute la partie des deux côtés mais les elfes mènent 2-1 et les humains sont en sale posture pour marquer. Tour 16 elfe, un seul blitzeur à mettre au sol avec RR leur permet de gagner … merde repoussé seulement

Sur son banc, le coach aidé de son assistant calcule et commente : « Bon après faut pas rêver il faudrait réussir 3+, 5+, flash à 1 dé pour coucher le DDG glissade, 5+, 3+, 2+, on est pas rendu »
3 minutes plus tard, le DDG est au sol et le Blitzeur aplatit derrière la ligne, le stade est en délire mais pas Croco, l’oeil fixé sur le résultat de sa caclulatrice : « chance de réussite : 2,8% »

1 J'aime

Chassez le naturel et il revient au galop!! :rofl:
C’est encourageant, tout va bientôt revenir à la normale! :grin: