Les nouvelles aventures de Pépé Haine

Pépé Haine était en train de se remettre de sa victoire contre Harti et ses Elfes Noirs. Bon, d’accord, il avait fait égalité, mais ça comptait comme une victoire pour lui. C’était contre Harti, merde !
Il allait se servir un autre tonneau de bière, quand il remarqua que la cave était vie.
« -Merde ! La cave est vide ! Ça va être coton de trouver un fournisseur ouvert à cet heure là.
-Pas forcément, fit Ronson qui venait d’apparaitre.
-Aaaaah ! Pu-bip-, qu’est-ce que vous foutez là ? Et comment vous êtes entrez ? Je vais virer ce pu-bip- d’orque videur ! Il lorgne surtout son verre de vin celui là !
-Mais non, je suis arrivé directement, il n’aurait jamais pu me voir. Je suis un dieu, vous vous rappelez ? Et je suis là pour vous réapprovisionner en alcool. Alors, qu’est-ce qu’il vous faut ?
-Ben, ce mur là, il doit être rempli de tonneaux de bière. Celui là, c’est plutôt des tonneaux de vin. Et ce dernier, de l’alcool de prune.
-Ça marche ! fit Ronson en claquant des doigts. Aussitôt la cave fut de nouveau remplie. Bon, alors, vous êtes content de votre dernier match ?
-Plutôt, oui. On partait pas favoris, surtout après la défaite précédente contre des Elfes Noirs. Du coup, c’est plutôt une bonne affaire pour nous. Et pis ça a remotivé mes joueurs. Ils ont une grosse envie de casser de l’Elfe.
-C’est bien. Et votre dépressif, là, Nuggets. Il va comment ?
-Bof, répondit l’ogre. Il chante toujours des chansons spéciales. La dernière parlait d’un lapin et d’un chasseur.
-Mouais, il serait pourtant bien utile au prochain match. Il est à l’infirmerie ?
-Oui.
-Parfait, allons-y. »
Ronson claqua des doigts et ils apparurent tous deux à l’infirmerie, juste derrière Hannibal l’apothicaire qui fit un saut de deux mètres de haut.
« -C’est rapide, remarqua Pépé Haine. Alors, Hannibal, il a l’air d’aller mieux non ? On ne l’entend plus chanter.
-C’est parce que j’ai trouvé une paire d’anneaux magiques qui rendent silencieux leur porteur.
-C’est pour ça, ce silence, alors qu’il est quand même en train de jouer du luth.
-Oui, c’est le silence des anneaux. Hum, qui est votre ami, patron ?
-Ah, lui. Ce n’est pas un ami, c’est Ronson. Notre nouveau sponsor divin.
-Enchanté jeune homme, fit Ronson. C’est un joli cas de dépression que nous avons là.
-De quoi ?
-Laissez tomber. Bon, je crois que j’ai ce qu’il lui faut. Une bière triple d’abbaye spéciale. Aromatisée au sang de succube. Une goutte par tonneau. Tenez, donnez-lui ça, fit Ronson en tendant une choppe qu’il venait de faire apparaître. »
Nuggets enfila la choppe d’une traite puis se prit la tête entre les mains. Cela dura deux secondes, après quoi il la releva et on pouvait voir dans son regard l’énergie d’un volcan.
« -Bon, patron, cria-t-il, c’est pas tout, mais on a un match à préparer !
-Très bien, rassemble tes camarades et rendez-vous sur le terrain. J’ai choppé quelques elfes pour ton entraînement au tacle.
-Super ! A tout de suite ! »
Pépé Haine se tourna vers Ronson pour le remercier, mais celui-ci se contenta de lui faire un clin d’œil avant de disparaitre, ne laissant derrière lui que des vapeurs d’alcool.

1 J'aime

La maison brûlait. La maison brûlait et Pépé Haine regardait, impassible, alors que les flammes faisaient disparaitre ses archives. Il n’y aurait plus de trace. Plus de trace de la catastrophe. Du match qui n’aurait pas du avoir lieu. Personne ne connaîtrait les détails. Sauf l’autre, bien sûr. Mais il était certain qu’il n’en dirait rien. Il avait encore plus de casseroles au cul.
La maison brûlait et Ronson se tenait un peu derrière lui, une choppe à la main. Il se demandait si Pépé Haine n’allait pas finir par craquer. Pépé avait été au sommet de son art après tout. Et maintenant, plus rien ne marchait. Ronson allait peut être devoir le rassurer, lui expliquer que la chance, ça va et ça vient. Et qu’avec certaines équipes, quand ça ne vient pas, c’est plus grave qu’avec d’autres. Il finit sa choppe et la remplit à nouveau. Puis il claqua des doigts et une seconde choppe apparut, qu’il passa au coach.
La maison brûlait et un vrombissement se fit entendre. Un pan de mur jusqu’ici épargné tomba dans le brasier. La silhouette d’un grand costaud avec une cagoule sur la tête, une tronçonneuse dans les ,mains et un rire de dément se découpa dans les flammes. Max. Pépé Haine le contempla en buvant sa bière, alors que le maniaque s’attaqua au dernier mur. Max serait encore là pour le prochain match, contre Yomit. En attendant il aidait à la destruction.
La maison brûlait et Fryes était en train d’exulter. Il avait réussi à se faire Asperon. Il avait ensuite fêté ça en se rendant dans un bordel pour elfes. Un cabaret qu’ils appellent ça. Maintenant, on appelle ça une boucherie. Il jetait le cadavre du videur dans le feu (un certain Fendalshinovitch) et humait l’odeur de la viande grillée. Il se demandait si les humains sentiraient aussi bon.
La maison brûlait. La maison brûlait et Pépé Haine regardait. Une torche dans une main, un tonneau d’huile vide dans l’autre. Demain, on bouffe du Nantais.

1 J'aime

« Bon, alors, ça va mieux ? demanda Ronson.
-Boarf. C’est pas pire. » répondit Pépé Haine.
La rencontre entre ses hommes-bêtes et les impériaux de la Bouffe Nantaise avait été douloureuse. Non pas que ses joueurs aient particulièrement soufferts, mais plutôt qu’ils ne s’étaient réveillés qu’à la fin. Surtout Fryes.
Les humains partaient perdants pourtant. Pour compenser ça, ils avaient pu recruter Griff et Karla pour le match. Karla n’avait pas vraiment été un problème. Griff, par contre, les avait fait chier avec sa rapidité. Special Delivery avait bien faillit le mettre dans le public, mais il s’était étalé à la place. Ce qui avait faillit lui coûter le match.
C’est là que Fryes s’était réveillé et déchaîné. Mais un peu tard, ils n’avaient plus pu qu’assurer le nul. C’était mieux qu’une défaite, mais quand même.
Ronson lui servit une bière. Une recette naine, améliorée. A la malepierre. Il appelait ça la malebière. Pas mauvais.
« Tu sais, je crois que ça va aller mieux. Tu as raison, la chance, ça va, ça vient, et ça repart.
-Je savais que vous finiriez par vous y faire.
-Ouais. C’est juste que… je suis pas vraiment habitué. Mais oui, ça va aller mieux. On peut encore se raccrocher aux play-offs.
-J’espère bien ! J’ai prévu de faire une cuvée spéciale pour ça ! Vous avez réfléchi à ma proposition de sponsoring commercial ?
-Je suis en train. Mais bon, je ne suis pas certain que ce soit ce qu’il me faille.
-C’est comme vous voulez.
-Merci quand même pour la proposition. Bon, je dois m’atteler à finir l’entraînement de Whooper. Il commence à comprendre comment rester debout lors des blocages. »
Pépé Haine déposa sa pinte sur la table et sortit sur le terrain. Là, ses joueurs l’attendaient pour débuter la session du jour. Il les rassembla autour de lui et se mit à parler doucement. Ses joueurs l’écoutaient avec la plus grande attention.
« Bon, les gars, comme vous le savez, on rencontre des barbus la prochaine fois. Voilà comment on va les raser… »

1 J'aime

Les Murder Kings sortent le scalpel !
par Josette Kislapet
Pour la neuvième journée du championnat de la ligue BN, les Murder Kings ont redressé la tête et rasé quelques barbes. Ils affrontaient en effet l’équipe des Champions d’Erebor, qui n’ont toujours pas remporté un seul match ! Ils avaient clairement l’avantage sur le papier, mais Pépé Haine nous avait prévenu que tout pouvait arriver, d’autant plus que Grimm était sur le terrain.
Pour le coup, ils n’ont pas eu à démériter, et ont maîtriser le jeu, avec l’aide de leurs supporters qui ont commencé par sortir un poilu à grand coup de rocher dans la gueule. Par la suite, Special Delivery et Whooper ont continué le travail, alors que Fryes se contentait de faire des KOs. Mais le surnombre a empêché les nains de marquer pendant leur drive. Malheureusement Screamy Shakes est mort sous les coups du mercenaire Tueur de Troll engagé pour l’occasion.
En seconde mi-temps, Stake House s’est emparé du ballon et ne l’a lâché que dans la ligne d’en-but à la dernière minute. Le reste de son équipe faisant place nette et forçant les nains à terre. Cet exploit lui a permis de monter en compétence.
Special Delivery a tellement impressionné qu’il a été élu Minotaure du Match, et qu’il a reçu en récompense une meilleure protection de la part de Ronson, le sponsor non officiel de l’équipe. Le public est de nouveau derrière son équipe et ils ont gagné des fans.

« -Salut Pépé, alors, on se sent un peut mieux ?
-Salut Ronson, hé oui. Je me sens plus heureux.
Mes joueurs ont assuré contre ces affreux barbus,
Ils ont maîtrisé l’match, à partir du début.
Mes fans sont bien aussi, ils ont bien fait leur part,
Leur lancer de rocher signait un bon départ.
-Je vois que cette victoire vous met de bonne humeur,
Ça fait plaisir à voir, que vous soyez rieur.
-C’est sur que ça me change, de mes malheurs d’avant
Si ça peut continuer, ben je signe maintenant.
-Et qu’est-ce que vous diriez, pour fêter cette victoire
D’une pinte de Malebière avec un sauciflard ?
-J’en dis que c’est vendu, et pour être peinards,
Asseyons nous là-bas, à l’abri des regards.
-Et comment sentez-vous le match qui s’annonce
Contre ces brutes sans nom, qui aiment la défonce ?
-Pfff, contre ces barbus, moins solides que des nains,
Je compte bien taper fort en distribuant des pains.
Même si leur entraineur est un vieux de la vieilles
Leurs armures au rabais craqu’ra comme des groseilles.
Une fois que les deux ulfs seront éliminés
Je pense que le Yéti finira piétiné.
Si j’ai la même chance, que contre les autr’ nabots
Ce s’ra gagné d’avance, et aussi rigolo.
-J’espère bien que pour vous tous se pass’ra nickel
Je prépare des tonneaux de bière et d’hydromel.
-Merci encore pour tout, ça aide le moral
De mes joueurs ces boissons, et c’est super vital.
Bon, je dois vous laisser, il y a entraîn’ment
Je veux pas les laisser tout seuls bien trop longtemps. »

Hu hu hu.
Je vais prendre un plaisir spécial à te défoncer la mouille.

Vrrrm vrrrrm vrrrrrrrrrrrrrrr !

Tu hyper ventile ? Ça t’excite toi aussi :slight_smile:

mad_lumberjack

Ca y est. Il me sort les images et les gommettes. Dans le temps, on avait de vrais conversations, entre couilles. Mais ça c’était avant qu’il ne succombe à l’appel du bruit et du vroum vroum.

La crise de la cinquantaine? De la soixantaine? Tu arrives toujours à lever popol ou tu as besoin que je t’amène de petites gélules bleues? :stuck_out_tongue:

(Bisous Cynic)

C’est marrant comme certains ont tendance à reporter leurs insécurités sur les autres :wink:
Ne t’inquiète pas, je prendrai soin de ton harem, ça sera un peu plus vigoureux que leur sauna.
Je te ferai bien des bisous, mais je tousse un peu, je ne voudrai pas que tu choppes un truc qui pourrait t’achever ^^

Suite à la naissance, une partie du « harem » est en chantier. Du coup…Pour l’instant je me suis réfugié chez toi. :slight_smile:

(oui, je sèche un peu)

Les Murder Kings cèdent le pas !
Par Josette Kislapet
Suite à la grande vague de Khornoravirus de la dernière fin de saison, l’équipe des Murder Kings s’est retrouvée confinée dans les terres sauvages au cours de leur dernier entrainement, alors que Pépé Haine était en déplacement pour distribuer les produits de son sponsor, la bière Ronson. La décision de l’Empire de couper toutes les routes entrant et sortant du pays l’a empêché de retrouver ses joueurs. Et c’est avec une immense tristesse que nous avons appris qu’ils avaient été décimé par la maladie. Quand il put enfin les retrouver au camp, tout ce qu’il trouva était un tas de cadavre et deux instructions sur le mur. L’une d’elle mentionnait « Khornard m’a tuer », et l’autre « Ha ha ha, ça t’apprendra à me quitter ». Quand Lord Bortsch apprit la nouvelle, il décida à son tour de répudier Khorne et se tourna bers Khaine.
Pépé Haine, quand à lui, décida de trouver de nouveaux joueurs. Avec l’aide de Ronson, il mit sur pied les Lokomotiv de Khorne, ce qui signifie « Dans ta gueule vieux Khorne » chez les Kislevites. Elle est entièrement composée de rejetons illégitimes de Khorne, qui ont une dent contre lui. Les quatre brutasses sont Kosto, Kanaille, Kruel et Konar ; et sont des fils de Sages Femmes kislevites violées par des incarnations du dieux du sang. Les hommes bêtes (Kabbal, Kastel, Kronos, Kratos, Karamel, Kreatur et Korrigan) sont eux des enfants de paysans et ont été contaminés par le sang de Khorne à leur naissance.
Ronson a distribué sa cuvée spéciale aux joueurs, afin de les purger de toute tendance homicidaire en dehors des stades. Le problème étant que cela accroit ces tendances dans les stades. Nous recommandons donc au public de ne pas approcher ces joueurs lors des matchs. Même s’ils sont poussés vers eux. Pour ces mêmes raisons, toutes les entrevues auront lieu hors des stades. Nul doute que tout cela promette du spectacle !

2 J'aime

Les Katre Fantastikes de Pépé Haine !
Par Josette Kislapet
Après avoir monté une nouvelle équipe, Pépé Haine et Ronson ont accepté une série d’entretiens pour nous présenter leurs joueurs.
Josette Kislapet : Alors, messieurs, vous voilà partis pour une nouvelle saison ?
Ronson : Ils posent toujours des questions aussi stupides, les journalistes ?
Pépé Haine : Non, mais trop souvent quand même. Vous croyez qu’on a fait cette équipe juste pour faire joli ?
JK : Heu, désolée. Alors, présentez nous ces fameux chippendales !
R : Chippendales ?
PPN : Elle parle de nos guerriers. Ce sont des orphelins de Kislev dont les mères ont été violées par des incarnations de Khorne.
R : Du coup, comme ils n’ont jamais connu leur père, ils lui en veulent.
JK : Comment avez-vous réussi à les convaincre de rentrer dans votre équipe ?
R et PPN : Avec de la bière !
JK : C’est tout ? Pas de promesses mirobolantes ?
PPN : Juste celle de pouvoir tuer qui ils voulaient dans le stade.
R : Mais ils ont décidé de ne tuer que des adeptes de leur papa.
PPN : Malheureusement, ils ne vont sans doute pas en croiser.
R : Du coup, leur rage devrait se déverser sur les autres équipe.
JK : J’ai remarqué que tous leurs noms commencent par un K, comment ça se fait ?
R : Leur « cher » papa à implanter une forte suggestion chez leurs mamans pour que ce soit comme ça.
PPN : Oui, il est mégalo comme ça.
JK : Pourquoi les appelez-vous les Katre Fantastikes ?
PPN : Ben, ils sont quatre.
R : Et ils sont fantastiques.
PPN : Enfin, vous verrez bien sur le terrain.
JK : Et vous avez un nom pour les autres joueurs ?
PPN : Oui, les Sept Merkos.
R : Ça claque, non ?

2 J'aime

Pépé Haine analyse son calendrier
Par Josette Kislapet
Voici les commentaires de Pépé Haine sur son calendrier de rencontre.

  • J1 contre Silsei et ses Mort-vivants : Ça va pas commencer facile. Un bon coach et une bonne équipe avec déjà les bonnes compétences. Il faudra prendre un avantage physique rapidement ou ça va vite tourner au cauchemar, cette affaire.
  • J2 contre Kumulo et ses Nains du Chaos : Un coach plus abordable que le précédent sur le papier, mais à ne pas sous-estimer. Il faudra surtout maîtriser les deux canassons.
  • J3 contre Skavena et ses Bas-Fonds : Encore un bon coach, réputé pour sa chance même s’il n’est pas plus chanceux qu’un autre. L’équipe n’est pas réputée pour briller, mais avec lui… Dans tous les cas le match sera agréable.
  • J4 contre Majora 1850 et ses Amazones : Je ne connais pas vraiment le coach, mais les Amazones, c’est fragiles. Quand on réussit à les mettre à terre.
  • J5 contre Kaazor et ses Kehmri : Pfff, encore un bon coach, qui aime jouer des équipes de seconde zone et qui les joue bien. Sans doute le meilleur coach de Renégats de la ligue. Avec des Kehmris, il est capable du meilleur comme du pire. Et il va viser le meilleur.
  • J6 contre Croco et ses Elfes Sylvains : Alors, contre lui, c’est tout l’un ou tout l’autre. J’espère avoir fait suffisamment évolué de joueurs pour le contrer. Dommage que je n’ai pas de gobelin à lancer.
  • J7 contre Harti et ses Hauts Elfes : Comme l’année dernière, un nul contre lui serait considéré comme une victoire. Rien d’impossible mais il faudra être très rigoureux.
  • J8 contre Devaval et ses Nécromantiques : Encore un que je ne connais pas, c’est la main moisie je crois ? Ça dépendra entre autre des évolutions de chaque équipe. Je vais investir dans des pièges à loup.
  • J9 contre Zébulon et ses Nains du Chaos : L’affronter avec cette équipe aussi tard dans la saison, c’est pas de bol. On va sans doute viser le nul, ou le challenge du jour.
  • J10 contre Popov et ses Amazones : Le fait de l’affronter en fin de saison est plutôt à mon avantage. Mais bon, contre « Funky » Popov, on n’est à l’abri de rien.
  • J11 contre Lion Noir et ses Bas-Fonds : Quand c’est pas l’un, c’est l’autre. Il risque de pouvoir aligner des primes de match. Mais bon, j’aurai sans doute ma tronçonneuse d’ici là.
2 J'aime

Ah ouais bordel, sacrè saison :face_with_head_bandage:

Si si! c’est Yann… :wink:

Et m…

Dans la Taverne de Maitre Ronson de Kislev, l’ambiance n’était pas au beau fixe. Pépé Haine et Ronson, son sponsor personnel, n’en menaient pas large. Certes, ils ne s’attendaient pas à une victoire écrasante contre Silsei, mais de là à subir une boucherie… Dans leur malheur, le challenge de la journée avait réduit leur perte. Ils avaient perdu Kosto, mais heureusement on leur avait fourni les fonds pour recruter Kovid, un autre orphelin dont la mère avait été adepte de Nurgle. Le fiston, lui, était plutôt admiratif de Khaine.
« -Vous aviez dit qu’il fallait prendre le dessus physiquement très vite, fit Ronson.
-Ouais, répondit Pépé, mais bon, c’est eux qui ont eu l’engagement, et ils ont réussi à tuer Kosto dès l’engagement. Après ça, on a pu que courir derrière eux. On leur a fait peur une fois ou deux, mais mes gars étaient moins entraînés que les siens à passer les armures, apparemment.
-On aura plus de chance cette fois, vous croyez ?
-Pas certain. Ils sont résistants en général ces barbus. Et sans griffes… Mais bon, on ne sait jamais, mes joueurs seront peut être plus motivés.
-Je leur ai promis une prime de Malebierre™ s’ils réussissent à tuer au moins un joueur.
-Je savais que je pouvais compter sur toi. Merde !
-Mmmh ? J’ai dit quelque chose ?
-Te retournes pas, mais y’a Josette qui vient de rentrer dans le rade.
-Elle ne nous lâche plus.
-Je crois qu’elle en pince pour toi.
-Non ? Je croyais qu’elle était mariée ?
-Elle l’est. Mais bon, ça ne l’empêche d’admirer la marchandise.
-Comme si j’avais besoin de ça. Attends, voilà. J’ai placé une petite illusion, on ne nous dérangera pas.
-Merci. Je commence à avoir mal au crâne. Elle est pas méchante, mais bon, elle est un peu fatigante à force.
-Pour ta migraine, j’ai la solution. C’est une eau de vie qui pourrait même purifier Nurgle.
-Je sens que je l’aime déjà. »

1 J'aime