Les nouvelles aventures de Pépé Haine

Retour au chien du tonneau
En ce début d’été, la taverne au bord de Kaamelott était à moitié remplie. Il y avait surtout du pécore mais dans un coin, quelques chevaliers se faisaient prendre une rouste par le seigneur local.
« -… et surtout, j’insiste pour que vous deux vous soyez plus offensifs !
-Oui, mais nous, notre méthode c’est plutôt l’esquive.
-Mais il y a des moments où l’esquive n’est pas la meilleure chose à faire !
-Ah bon ? A quel moment ?
-Mais réfléchissez un peu, soyez perspicaces pour une fois !
-C’est pas faux.
-Quoi ? Alors pourquoi vous ne le faites pas ?
-Nan mais, ce qu’il veut dire c’est qu’on en a gros.
-Hein ? Je ne comprends rien à ce que vous dites. Mais je vais vous dire quand vous pouvez esquiver. Jamais ! Et vous savez pourquoi ? Par-ce-que-vous-ne-sa-vez-pas-es-qui-ver !!! »
Au bar, un ogre habillé de rouge observait la scène d’un œil amusé. Au moins, ces branquignols n’étaient pas allé plus loin que lui dans la compétition. Il jeta un œil sur l’écran de cabalvision, mais la finale n’aurait lieu que le soir. Pour le moment, ils repassaient le gratin en boucle. Son équipe avait eu une mention spéciale pour avoir été champions d’hiver avec des renégats. Dommage que les dieux soient partis hiberner après et aient cessés de le favoriser. Une toux légère lui annonça que le patron était de retour de sa réserve.
« -Tenez, il m’en restait une bouteille. Un cacolork comme voulu.
-Merci. Je sens que je ne suis pas passé loin.
-Si vous saviez combien de fois ça m’est arrivé. Vous ferez mieux la prochaine fois.
-Peut être… Mais pas avec les mêmes.
-Ah ? Vous voulez essayer quoi ?
-Je ne sais pas trop. Une équipe où je ne joue pas. Je me sens plus à l’aise à donner des conseils.
-Du léger ? Du lourd ? De l’agile ? Du maladroit ?
-Du moyen. Pas d’armure en dessous des humains. Pareil, au moins aussi agiles que des humains. Mais pas des humains.
-Ça ne laisse pas beaucoup de choix. Je pense que vous allez devoir entraîner des cornus.
-Mmmh. Pourquoi pas. Mais je veux des vrais tueurs. Pas de simples chèvres.
-J’en ai dirigé. Je crois savoir où trouver les plus agressifs. Je connais un roi qui ne sais pas quoi faire de ses quatre plus jeunes fils. Il a prêté allégeance à Khorne. Du coup son domaine est rempli d’hommes-bêtes.
-Donnez moi sa localisation, et l’addition. »
Quelques jours plus tard, aux portes d’un château perdu au milieu d’une forêt, Pépé Haine se faisait refouler par le garde, un minotaure du nom d’Adolphe.
« -Mais puisque je te dits que je dois voir ton roi !
-T’as pas les bonnes chaussures, on rentre pas sans des crampons.
-C’est ridicule, j’ai une proposition à lui faire.
-Pas de crampons, pas de roi.
-Merde ! Rudolphe ne m’a jamais fait aussi chier !
-Tu connais Rudolphe ?
-Ouais, c’est moi qui l’ai fait venir dans mon équipe.
-Oh, mais ça change tout ! C’est mon cousin. Attends, tu es LE Pépé Haine ? Celui qui avait des ordures ?
-Heu, oui, c’est ça.
-OK, vas-y, rentre, je les préviens que tu es là. »
Un quart d’heure plus tard, Pépé Haine se retrouvait devant Enork le Terrible, roi d’un bout de terre dans le grand nord.
« -Alors, monsieur Haine, vous avez une proposition pour moi ?
-Juste Pépé. Oui, je compte monter une équipe d’élus pour le Blood Bowl, et on m’a recommandé certains de vos fils pour en être le noyau.
-Et quels sont vos objectifs ?
-Repeindre les stades en rouge.
-Je crois qu’on peut s’arranger alors. Je vais vous confier mes quatre derniers. J’espère qu’ils honoreront Khorne.
-Nous allons tout faire pour.
-Quelle est la concurrence annoncée ?
-Pour le moment, une équipe menée par un poulet bâtard qui pleure des larmes de crocodile. Et une quinzaine d’éleveurs de cochons qui pensent que le gland d’un arbre va les aider. A moins que ce soit l’arbre, le gland, je n’ai pas bien suivi.
-Bien. Espérons qu’il n’y aura plus cette horreur rose sur le bord du terrain.
-Oui, j’en ai les yeux qui piquent encore.
-Au fait, comment va s’appeler cette équipe ? Il faut du sanglant. Mes gars ont pas encore joué, mais ils savent donner des coups. Ce sont des rois meurtriers !
-Mmmh. Je crois que j’ai une idée. Les Murder Kings. Tuer devrait toujours être un plaisir. »

1 J'aime

Pépé Haine remonte une équipe !
par Josette Kislapet

C’est avec une grande surprise que nous avons appris le retour de Pépé Haine, non pas sur les terrains mais en tête de banc, pour la prochaine saison de la Ligue BN (bientôt renommée Pink Pant League suite à l’introduction d’un nouveau commissaire grâce à une avalanche de tonneaux de vins).

Pépé Haine a choisi de rester dans les terres chaotiques, mais a cette fois décidé de mener une équipe d’Elus, dont les meneurs sont dédiés à Khorne. Il a en effet réussi à obtenir le soutient de Lord Bortsch, qui lui a confié ses plus jeunes fils. Ensemble ils dirigeront l’équipe des Murder Kings.

Le capitaine officiel sera Ixixel. Il est connu pour avoir cramé une auberge avec tous ses occupants car le repas n’était pas à son goût. Même s’il a clamé qu’il avait juste raté une crêpe flambée. C’est le plus grand des quatre, dépassant ses frères de deux bonnes têtes.

Il sera assisté de Whooper, dont la voix peut porter à l’autre bout du terrain. Il relaiera ainsi les instructions au reste de l’équipe. Il sera également chargé d’organiser les troisièmes mi-temps. C’est d’ailleurs lui qui a organisé le Grand Sacrifice l’année dernière en l’honneur de Khorne, pendant lequel 533 taureaux, 432 boucs, 356 béliers, 144 hommes et un chien ont été immolés.

A l’offensive nous retrouverons Stake House, aussi appelé le Décimateur des Carpates. Sa spécialité dans le civil est d’exsanguer les vampires après qu’ils se soient nourris. Du sang pour le dieu du sang ! Une vallée a ainsi été débarrassée de la menace des mort-vivants en une nuit. On l’appelle maintenant la Vallée Rouge car le sang y coule en permanence.

Le dernier des frères, Big K est sans aucun doute le plus massif. C’est une montagne de muscle qui a écumé les arènes clandestines de tout le vieux monde. Il a laissé à peu de gladiateurs la possibilité de continuer leur carrière. Quand Pépé Haine lui a expliqué les concepts du Blood Bowl, il a clairement précisé qu’il ne s’occuperait pas de la balle sauf si elle est portée par un adversaire.

Pépé Haine est maintenant parti à la recherche d’hommes-bêtes pour compléter ses effectifs. Il a monté pour cela une expédition de chasseurs spécialistes dans la capture d’engeances chaotiques.
« -Nous avons choisi une approche écologique afin de ne pas trop abîmer la marchandise. Nous allons ainsi éviter les poisons, les lames en argent ou la malepierre trop concentrée. »

Pépé Haine nous a promis l’exclusivité de la présentation du reste de l’équipe, dès qu’elle sera complète.

1 J'aime

Pendant ce temps, en Bretonnie…
La chasse se passait bien. La Bête était traquée depuis trois heures, et les chiens n’avaient jamais perdu sa trace. Elle avait une grande endurance, mais ça ne changeait rien. Le Lord s’était arrangé pour que sa meute ne fatigue jamais. La troupe suivait aussi, il avait anticipé les choses et des chevaux frais les attendait en des endroits stratégiques. Malheureusement, l’un d’eux avait été éventré par le monstre. Le serf qui n’avait pas su le protéger avait payé de sa vie.
Des gémissements canins commencèrent à l’inquiéter. Il piqua sa monture et se dirigea vers les cris, sa troupe à sa suite. Il finit par arriver dans une clairière où un spectacle surprenant l’attendait. La bête et les chiens étaient en train de se battre au milieu d’une arène improvisée, et différentes sortes de fées étaient en train de parier sur l’issu du combat.
Il resta ainsi bouche bée une minute, avant de descendre de son cheval et de sortir son épée du fourreau. Il entra dans l’arène et se dirigea vers la Bête, un troll habillé d’un uniforme défraîchi, le corps parsemé de cicatrice purulentes (ses chiens étaient modifiés pour baver de l’acide), mais avec un regard plus intelligent que la moyenne (pour un troll).
« -Fouettard ! Je te tiens enfin à ma merci ! Ta pauvre existence va se terminer ici, prépare toi ! »
A ce moment là, Fouettard donna un grand coup de griffe, éventrant les trois derniers chiens. Une partie de l’audience érupta de joie tandis que les autres poussèrent un soupir de déception. Un farfadet se précipita dans l’arène et leva les bras du troll pour le déclarer champion.
« -Poussez-vous de là les minus ! Laissez-moi en finir avec lui ! »
Les fées se tournèrent alors vers le Lord et leurs yeux se mirent à luire d’une couleur rougeâtre. Le reste de sa troupe commença à reculer. Une pixie lança une incantation et les humains se prirent la tête entre les mains, un son suraigu leur vrillant les oreilles. Ils finirent par s’évanouir.
Quand ils revinrent à eux, Fouettard et les fées avaient disparu. La forêt autour d’eux avait l’air plus inquiétante, des ombres semblaient bouger d’un arbre à un autre. Il n’y avait plus aucun bruit, autre que celui du vent. Ils décidèrent qu’ils feraient mieux de rentrer au château, avant que la nuit ne tombe. Malheureusement ils ne réussirent jamais à sortir de la forêt.

1 J'aime

Pépé Haine nous dévoile tout !
Par Josette Kislapet

Suite au match d’inauguration, Pépé Haine a tenu une conférence de presse pour présenter les homme-bêtes de son équipe. Ceux-ci étaient encore sous l’emprise du rideau rouge, cet état berserk qui les plonge dans une transe meurtrière. Pour les calmer, Pépé Haine leur a donné un Deep Fried Elf© à partager.

La première recrue est Moe Zasticks, un ancien éleveur qui a un peu trop communié avec ses bêtes. Une nuit de pluie battante, il a trouvé refuge avec son troupeau dans une caverne remplie de malepierre. Excité comme jamais, il a violé toutes ses bêtes. A son réveil, elles étaient toutes mortes de fatigue et son corps s’était transformé. Pépé Haine l’a recueilli alors qu’il errait à la recherche de nouvelles bêtes et lui a promis de lui en fournir une après chaque match, avec un bonus en cas de sortie ou de TD. Pour sa sortie du premier match, il aura droit à deux brebis.

Le second homme-bête est Fryes. Abandonné à la naissance par ses parents cuisiniers à cause de ses déformations, il a fini par se venger en les plongeant dans de l’huile bouillante. Il s’est ensuite emparé d’un jambon et a fui la ville, le guet à ses trousses. Il a réussi à éviter plusieurs embuscades, tout en conservant son jambon. Il finit par se retrouver dans le campement de Pépé Haine qui le prit dans ses filets. Il lui rendit sa liberté en échange d’un contrat de blood bowl. Il a pu garder son jambon. Il a marqué lors du match et sa volonté de survie a impressionné Khorne qui lui a fait dont d’une paire de griffes.

Le troisième recruté est Canyon Rings. Il fut capturé dans la Grande Faille alors qu’il essayait d’attraper un grand volatil coureur avec des pièges saugrenus. Malheureusement, toutes ses tentatives se soldèrent par une chute au fond du trou alors que le piaf se foutait de lui. Pépé Haine a assommé la bestiole et l’a fait cuire à la broche, puis il s’en est servi pour appâter Canyon. Il n’eut d’autre choix que de participer à l’équipe.

Le suivant est Nuggets. Il fut membre d’une bande de maraudeurs qui finit par le virer car il avait la fâcheuse habitude d’interrompre le combat pour commencer son repas. Ça passait encore, mais il recrachait des petits bouts sur ses camarades. Il fit une dépression qu’il soigna par une boulimie, éradiquant ainsi un élevage bovin. Pépé Haine le captura alors qu’il essayait de voler la nourriture de son camp. Quand il lui proposa de rejoindre l’équipe, il accepta immédiatement, très heureux de faire partie de nouveau d’une bande. Son enthousiasme s’affirma lors de ce match, où il fut l’auteur de la première sortie, d’une agression meurtrière et d’un TD.

Screamy Shakes est la cinquième recrue. Avant d’être recruté, son grand jeux était de faire peur aux voyageurs avec de grands cris gutturaux, les faisant trembler comme des feuilles. Attrapé dans un piège à loup, ses cris attirèrent Pépé Haine qui le délivra et lui permit de rejoindre l’équipe. Il a marqué le dernier TDdu match.

L’avant-dernier homme bête est Fuzion. Il est le résultat de l’expérience d’un sorcier du chaos qui voulut créer sa propre armée d’homme-bêtes en mélangeant l’essence d’un bouc et d’un humain. L’expérience fut explosive et le sorcier n’y survécu pas. Pépé Haine passait à proximité lors de l’explosion, il ramassa Fuzion dans les décombres et l’intégra à l’équipe.

La dernière recrue est Crunchy, un sociopathe condamné à être enterré vivant par la population d’un petit village. La mauvaise idée fut de le recouvrir de malepierre. La créature qui sortit du trou était encore plus dénuée de toute empathie et commença à exterminer les villageois un par un. Pépé Haine observa son travail durant tout une semaine avant de lui proposer un nouvel emploi au sein de son équipe. Il a exercé ses talents durant la première mi-temps, en sortant deux elfes.

Pépé Haine est très satisfait de son équipe, même s’il a du faire une remontrance à son capitaine en fin de première mi-temps.
« -Quand on joue contre des types en collant, on ne risque pas une passe ! Surtout qu’on en a encore trois à affronter dans la saison ! »

1 J'aime

Les Murder Kings méritent leur nom !
par Josette Kislapet
Le second match de l’équipe d’Elus du Chaos, dirigée par Pépé Haine fut l’occasion d’une grande communion avec Khorne. Onze mille de leurs fans se sont déplacés, avec un autel mobile sur lequel ils ont sacrifié moult animaux et aussi quelques elfes sylvains. La ferveur était tellement grande que les pom-pom girls engagées par les Sangliers ont été inaudibles (il semblerait même que l’une d’entre elle ait fini sur l’autel).
Les Sangliers ont gagné le tirage au sort et choisi de recevoir, mais n’ont pas pu en profiter, chacun de leurs coups étant répondu du tac au tac. Un KO pour un KO, puis une sortie pour le second KO. L’odeur du sang a excité Fryes qui a du coup sorti l’Ogre, qui eut été estropié sans l’intervention de l’apothicaire humain. Il a également sorti Chabal et pour cela, il fut élu Joueur le Plus Violent pour son équipe.
Ne voulant pas être en reste, Canyon Rings a tué « La Bûche » dans un grand festival de gore, pour la plus grande joie du public. Cette action a permis à Big K de marquer tranquillement.
L’autre joueur du jour pour cette équipe n’est autre que Fuzion, auteur de la première sortie, du premier TD et de la première passe du match. Les dieux du Chaos furent très impressionnés par sa maîtrise du jeux et lui ont promis une mutation.
La popularité de cette franchise ne fait que croître, il reste à voir si elle tiendra ses promesses sur le long terme, notamment contre l’équipe de Silsei, qui fut champion l’année dernière.
A ce propos, Pépé Haine eut ces mots à la fin du match :
« Ça va être dur, mais c’est faisable. Cependant, même si on perd, je garantis qu’en face ils n’en sortiront pas indemnes ! »
Tout un programme.

1 J'aime

-Bonjour, vous avez joint le centre d’appel mutualisé de Chaos Gods. Je suis Malicia, que puis-je faire pour vous ?
-Bonjour, ce serait pour porter plainte.
-Vous êtes certain ?
-Oui.
-Très bien, contre qui ?
-Khorne.
-Vous êtes VRAIMENT certain ?
-Oui, j’en suis certain.
-Vraiment, vraiment, VRAIMENT ?
-OUI !
-Bon, ce sont vos funérailles. Pouvez-vous me transmettre votre numéro de client ?
-666.667
-Je vois. Monsieur Haine, c’est ça ?
-Oui, c’est ça.
-Pourquoi voulez-vous porter plainte ?
-Parce que j’ai gravement perdu un match ?
-Pardon ?
-J’ai. Gravement. Perdu. Un. MATCH !
-Un match de quoi ?
-De Blood Bowl.
-Attendez… Oui, je vois, nous avons effectivement une section Blood Bowl. Ho, je vois qu’elle est assez profitable.
-Oui, ben pas pour moi !
-Vous avez donc perdu un match. Vous êtes un joueur ?
-Non, je suis un entraîneur.
-Je vois. Et le rapport avec Khorne ?
-C’est notre Patron. L’équipe lui est dédiée.
-Vraiment ? Quelle équipe ?
-Murder Kings.
-Ah oui, je l’ai ! Oh, vous avez le patronage premium ! Je vais devoir transférer votre appel à mon supérieur, ne quittez pas.
-Mais…
-…
-…
-Monsieur Haine ?
-Oui, c’est moi.
-Bonjour, je suis Balibal, responsable des contrats sportifs premiums. On me signal que vous avez une plainte à formuler ?
-Oui, j’ai perdu un match.
-Je vois. Qu’est-ce que Khorne a à y voir ?
-Avec son patronage, on ne devrait pas perdre, du moins pas à ce point la.
-Ecoutez, le patronage vous apporte un petit coup de pouce, mais il ne fait pas tout. Si vous jouez mal, il ne suffira pas. Il est juste là pour assurer que le plan se déroule bien.
-Je sais bien. Il ne donne pas de talent, il le confirme.
-Voilà, alors pourquoi voulez-vous vous plaindre ?
-Parce qu’il n’y a même pas eu de coup de pouce ! C’est comme si nous étions sous le coup d’une malédiction !
-Vous êtes certain ?
-Regardez vous-même ! Vous avez toutes les stats normalement !
-D’accord, je regarde. Ah oui, il semble y avoir un problème. Pourtant vous faites bien parti de nos clients devant bénéficier du coup de pouce. Attendez un instant, je vérifie quelques choses.
-…
-…
-…
-Monsieur Haine ? Pouvez-vous me confirmer que la rencontre a bien eu lieu lors de Hexenstag ?
-Heu, oui, c’est ça.
-Ha.
-Quoi ?
-Hem, Khorne n’était pas disponible ce soir là. Il était à un symposium.
-Quoi ?
-Oui, il rencontrait les autres dieux du Chaos. Ils font ça une fois par an, ils discutent de leurs plans, des leurs projets, tout ça.
-…
-Vous êtes toujours là ?
-Oui. Vous voulez dire que nos prières, nos sacrifices, tout ça, ça ne servait à rien parce que Khorne n’était pas là ?
-Oui, c’est ça.
-Et personne ne pouvait nous prévenir avant ? J’aurais fait reporter le match.
-Normalement si. Mais il y a eu un raté.
-Comment ça ?
-Le messager a eu un… accident.
-Un accident ?
-Oui, il a voulu aller plus vite en prenant un portail, mais il a implosé.
-Et vous n’avez pas pu en envoyer un autre ?
-Nous nous en somme aperçu une semaine après.
-Une semaine après ?
-Oui, il devait partir en congés directement après avoir livré le message. C’est quand on ne l’a pas revu après qu’on s’en est aperçu.
-En fait, vous n’êtes que des branquignols !
-Pardon ?
-Des branquignols ! Une bande de crétins congénitaux ! Tous autant que vous êtes ! Même pas fichus de délivrer un simple message vital !
-Hé ! Ce sont des circonstances exceptionnelles ! Normalement tout se passe bien !
-Ouais, normalement. Mais normalement, on prévoit à l’avance des solutions en cas de problème.
-Nous n’avions jamais eu ce problème.
-Bon, parlons remboursement alors.
-Remboursement ?
-Oui, j’ai payé pour un service que je n’ai pas reçu. Il va donc falloir me rembourser.
-Je ne crois pas que ce soit possible. Ce n’est pas prévu dans le contrat.
-Pas prévu ? Mais vous savez combien ça m’a coûté tout ça ? Le contrat exorbitant ! Les sacrifices pour l’activer qui n’ont servis à rien ! L’apothicaire pour essayer de contenir les problèmes causés par l’absence de résultats ! Et tous les frais annexes !
-Oui, je comprends, mais je ne peux rien y faire.
-Bon, OK, on va passer chez la concurrence alors.
-La concurrence ?
-Oui, Khaine m’avait fait une proposition, je crois que je vais l’accepter.
-Mais c’est un patronage elfique ça !
-Et alors ? Ça reste Chaotique.
-Oui, mais si ça se sait, ça va endommager notre réputation !
-Tant mieux.
-Attendez ! Je ne peux pas rembourser le contrat, mais on devrait pouvoir trouver un arrangement. Tenez, les âmes sacrifiées n’ont pas encore été consommées, on peut vous les garder pour le prochain match, vous n’aurez pas à refaire de sacrifice.
-C’est un bon début.
-Je peux aussi vous faire un rabais sur les mutations, elles viendront plus facilement !
-Continuez.
-Ho, et on peut annuler la caution du contrat ! Vous ne mettrez plus votre âme en jeux !
-D’accord. Vous voyez que vous pouvez faire un effort.
-Bon, je vous envoie le nouveau contrat immédiatement.
-Très bien. Et assurez-vous que votre messager arrive bien.

1 J'aime

:clapclap:

Il était presque l’heure. La secrétaire ramassa ses parchemins et sortit de son bureau. Elle défroissa son uniforme rouge et noir et se dirigea vers le bureau de son patron. Elle frappa trois coup sur le crâne qui ornait la porte, comme à l’accoutumé et attendit. N’ayant pas de réponse, elle recommença, toujours sans effet. Laissant passer un soupir d’exaspération, elle se décida à ouvrir la porte et à y passer la tête. Le bureau était vide. Poussant un soupir encore plus prononcé, elle entra dans la pièce à la recherche du boss. Elle remarqua que la porte qui donnait sur son bar privé était entrouverte, laissant passer une lueur vacillante. Elle traversa le bureau, ouvrit la porte en grand et le trouva en train de se servir un liquide rouge dans un crâne orné d’onyx.
« Ho, bonjour Desde » fit le boss d’un air enjoué. « Vous voulez un crâne ? Je viens de me faire livrer une excellente cuvée ! »
« Non merci seigneur Khorne » répondit la secrétaire, « J’ai pris un snack il n’y a pas longtemps ». Puis elle se mit à humer les fragrances qui s’échappaient du crâne. « Elfique ? » demanda-t-elle en haussant le sourcil de son œil central.
« Oui », répondit-il, « Du vingt ans d’âge ! Une rareté ! Un délice ! »
« Vingt ans d’âge ? Le sang n’est pas trop coagulé après tout ce temps ? » demanda la succube.
Khorne exhiba un sourire avec beaucoup trop de dents acérées, provoquant un frisson de plaisir sur la jeune démone. « Je parlais de l’âge des donneurs. Il se trouve qu’une bande de maraudeurs est tombée sur un groupe de jeunes elfes en train de manger dans les bois. un piqueuniqueu, qu’ils appellent ça. Bref, ils se sont amusés avec avant de les vider de leur sang et de m’envoyer le fruit de leur récolte. »
« Fascinant seigneur. » Elle commençait à regretter d’avoir refuser un crâne. Son snack n’était pas mauvais, mais un peu trop gras à son goût. C’est souvent le problème avec les halfelins. Le sang elfique, surtout venant de donneurs aussi jeunes, était beaucoup plus délicat.
« Si je puis me permettre seigneur, il va être l’heure du match. » lui rappela-t-elle.
« Du match ? Quel match ? » demanda-t-il.
Elle réprima un nouveau soupir avant de répondre. « Le match de Blood Bowl entre les Murder Kings et les Hell’s Rabbits. Un derby entre votre honneur. Et vous êtes aussi contractuellement obligé de donner un coup de pouce à Pépé Haine. »
« Obligé ? Personne n’oblige Khorne ! Pour qui se prend-il ? » éructa le cornu.
La succube recula un peu. « Hem, pour un de vos plus grands pourvoyeurs ? »
« Ha ! C’est juste une équipe de Blood Bowl ! Rien à voir avec une armée ! » répliqua-t-il.
« Oui, mais ses matchs sont souvent assez violents. Et surtout, il a une base de fans très solide qui laissent un sillon de destruction et de meurtres derrière eux. La saison dernière, ils ont réussi à coincer un groupe de pomp-pom girls elfiques dont l’un des crânes est justement celui dans lequel vous êtes en train de boire. »
« Vraiment ? Bon, je suppose qu’il a son intérêt. Mais je ne vois pas pourquoi je dois m’y coller personnellement. Nous avons suffisamment de personnel pour se charger de ça. »
« Il a un contrat premium. », répondit-elle, « Normalement votre simple aura devrait suffire, mais son dernier match a eu lieu lors de votre symposium et a été une catastrophe. Si vous ne venez pas en personne, il passe chez Khaine. »
« Ah, merde ! Bon, d’accord, allons-y. Ou a lieu le match ? »
« Chez lui, il vient de refaire son stade, vous y avez même une loge privée. Le match commence dans trente minutes, on a tout juste le temps d’y aller et de s’installer. »

Dans la Rudolph Arena, le nouveau stade de Pépé Haine, le public commençait à remplir les gradins quand une aura de puissance se fit sentir émanant de la loge K. Depuis le banc, Pépé lança un œil vers la loge et poussa un soupir de soulagement. Ça allait bien se passer. Son nouveau stade flambant neuf était équipé d’un réseau de cabalvision, les équipes du monde entier allaient pouvoir voir le match. Et une fois qu’elles réaliseraient qu’il avait derrière lui le soutien du Grand Cornu, la peur s’emparerait d’elles et les rencontres seraient plus facile. La contrepartie était que les fans se montraient moins nombreux qu’à l’accoutumé. Tant que ceux de son équipe restaient supérieurs aux fans adverses, tout allait bien.
Pépé Haine poussa un grognement en remarquant que son adversaire avait engagé Max Eclaterate pour le match. Heureusement qu’il avait plus de guerriers que son adversaire. Mais bon, la cible prioritaire n’était plus le minotaure mais le champion. Il donna ses dernières instructions à ses joueurs et les envoya sur le terrain. L’équipe adverse fut choisie pour attaquer, ce qui provoqua un nouveau grognement.
Dans la loge, Khorne admirait le stade flambant neuf. On lui avait fournit des petites brochette de skinks pour grignoter, et il avait à sa disposition un grand fût de bière naine, avec de vrais morceaux de nains dedans. Tout cela le mit de bonne humeur et il lança une vague d’aura pour commencer à aider son équipe.
« Tenez monseigneur », fit Desde en lui tendant une écharpe et un chapeau, « Mettez ceci pour afficher votre soutien à l’équipe de Pépé Haine. »
« Je dois vraiment ? » demanda-t-il d’un air implorant. Devant son regard glacé, il se résolu à se parer des accessoires.
La succube remarqua que l’équipe adverse allait pour attaquer. Elle remarqua aussi que le public présent était particulièrement excité. Surtout les fans des Rabbits.
« Monseigneur ? Votre aura, elle a affecté quelle équipe ? » demanda-t-elle.
« Celle du Chaos, évidemment ! » répondit le seigneur démon.
« Laquelle ? » insista-t-elle d’un air agacé, « Il y a deux équipes du Chaos sur le terrain ! »
« Heu… je ne suis pas certain. On va vite le savoir, le match commence. »

Surexcité par l’aura de Khorne, le public se précipita sur la pelouse pour en venir au main. Certains joueurs au milieu de la mélée se retrouvèrent à terre, plus de joueurs des Murder Kings que des Hell’s Rabbits. Une fois les blessés évacués, on constata que le ballon était sorti du terrain, il fut confié à un des lapins. Sur son banc, Pépé Haine commençait à blêmir. Dans la loge, la succube sentit une migraine monter. Et Khorne salivait devant le spectacle. C’est alors que les Rabbits encore debout s’élancèrent.

L’action passa très vite. Le guerrier des Rabbits sortit immédiatement Stake House, l’un des guerriers des Kings. En même temps, quelques lapins se groupèrent autour de Big K, le guerrier mis à terre par la foule, et Max Eclaterate vint pour l’agresser, le commotionnant. Le ballon fut sécurisé et Pépé Haine était au bord de l’apoplexie. Son équipe n’avait pas bougé et déjà deux de ses joueurs les plus solides étaient dehors. Pendant ce temps, Khorne exultait. Le spectacle était de toute beauté.

« Wahou ! Tu as vu ça, Desde ? Ce match promet ! Il va être content Pépé Haine ! »
« Seigneur » fit la secrétaire, « Le problème, c’st que ce sont les Rabbits qui ont fait les dégâts. Je peux voir que Pépé Haine est à deux doigts de sacrifier un de vos bestigors à Khaine. »
« Oups, je crois que ça répond à la question de tout à l’heure. »
« Oui, oups, vous comptez faire quoi maintenant ? »
« J’ai peut-être une idée. C’est lequel, Pépé Haine ? » demanda-t-il.
« Le grand ogre en costume rouge, sur le banc, là-bas. » répondit-elle.
« Bien, je vais faire un inversion d’aura. Ca va être progressif, mais ça va inciter ces lapins à marquer assez vite. Et après, ça devrait aller mieux. »

Malgré le coup dur, l’équipe de Pépé Haine ne se laissa pas aller. Surtout Fryes qui commença par mettre KO le champion avant de sortir Bugs Bunny. Petit à petit elle réduit l’écart de joueurs et mit la pression sur les Rabbits, les forçant à marquer avec Duracell en milieu de mi-temps. Ces derniers commencèrent à se montrer moins efficaces, se contentant de mettre à terre des joueurs. Pépé Haine reprit des couleurs.

Au coup d’envoie, Nuggets se plaça sous le ballon et l’attrapa. Max Eclaterate était de nouveau sur le terrain suite à un pot de vin, mais un mauvais placement le laissa à portée de blitz. Il retourna vite fait dans la fosse des KOs. Les Kings manœuvrèrent pour déborder leurs adversaires par la gauche, fixer le guerrier et le minotaure au centre, et faire quelques KOs au passage. Gardant leur sang froid, Nuggets pu marquer à la dernière minute, apportant l’égalisation.

Durant la pause, Pépé Haine se décida à aller rencontrer Khorne dans sa loge. La succube le vit arriver et prévint son patron.
« Cool » fit ce dernier, « Je vais pouvoir lui serrer la pogne. »
« Il ne sera peut-être pas d’humeur » lui fit remarquer Desde.
« Pfff, en ma présence il sera trop impressionné pour faire son bougon. »
« VOUS ! » hurla Pépé Haine en entrant dans la loge, « A QUOI JOUEZ VOUS ? VOUS VOULEZ DÉTRUIRE CETTE EQUIPE ? UNE EQUIPE QUI A FAIT TANT DE SACRIFICES EN VOTRE HONNEUR ? VOUS SAVEZ COMBIEN DE POM-POM GIRLS ONT ÉTÉ SACRIFIÉES POUR VOUS ALORS QU’ELLES AURAIENT PU DISTRAIRE MES JOUEURS ? »
Pour la première fois de sa longue existence, Desde vit son patron se rétrécir un peu, avant de se reprendre.
« Hola, vous savez à qui vous parler au moins ? » demanda-il, prenant un air important.
« Oui ! Je parle au dieu qui est sensé nous donner un coup de pouce ! Pas à nos adversaires ! J’ai deux guerriers qui sont à deux doigts d’aller chez Slaanesh ! Chez Slaanesh ! »
« Ahem, je comprends, c’est embêtant » concéda Khorne, « Mais vous avez du remarquer que ça s’est améliorer après. J’ai effectué une correction qui se met en place progressivement. Vous verrez, ça ira beaucoup mieux en seconde mit-temps. »
« Y’a intérêt » grogna Pépé, « J’ai besoin de faire évoluer mes joueurs. Le minotaure que j’ai engagé, particulièrement. »
« Comment s’appelle-t-il ? » demanda la succube.
« Special Delivery » répondit l’ogre, « Mais tout le monde l’appelle Speedy. C’est le plus grand fan de Rudolph. »
« Je vais faire quelque chose pour lui » promit Khorne, « Et j’aime beaucoup Fryes, il a de très belles griffes. Je vais lui mettre un peu de protection, il ne luis arrivera rien de grave. »
« Bon, ça me va. » fit Pépé Haine maintenant calmé, « Tenez, sinon j’avais amené ça pour vous, même si je ne suis pas encore certain que vous le méritez. » Il lui tendit un énorme maillot rouge et noir orné de flammes portant le numéro 1. La succube ouvrit grand ses yeux en le reconnaissant. Il sortit une plume de son manteau et apposa sa signature dessus.
« C’est le dernier maillot que j’ai porté lors de la saison dernière. Je vous l’offre. »
« C’est un grand honneur. » fit Khorne. Il n’avait aucune idée de la valeur du présent, mais après avoir observé la réaction de sa secrétaire, qui était une fan avide de Blood Bowl, il avait deviné que ce n’était un cadeau à deux pièces de cuivre. « Je le mettrait avec mes trophées. » ajouta-t-il. Peut-être que ça pourrait rendre jaloux les autres dieux. Surtout Nurggle, qui était le plus grand fanatique de ce sport.
« Bien, il est temps que je redescende, le match va bientôt reprendre. » fit Pépé Haine.

Khorne avait tenu parole, la seconde mi-temps était totalement différente de la première. Fryes fit deux autres sorties dont un mort, et Speedy fit la sienne, mettant le minotaure adverse hors-jeux pour le match suivant. C’est Screamy Shakes qui fut chargé de marque le second TD, en fin de mi-temps. Pour sa part, Coco le guerrier trouva la force de commotionner Moe Zasticks, impressionnant Khorne par la même occasion. Ce dernier fut choisi pour désigner les joueurs les plus violents du match. Pour les Rabbits, il choisit Coco, lui permettant d’acquérir une nouvelle compétence. Pour les Kings, il choisit comme promis le minotaure et lui offrit une nouvelle paire de griffes pour l’occasion. Pour fêter la victoire, les fans des Kings pillèrent une auberge locale, tenue par un Bretonnien du nom de Mac Donald.

1 J'aime

:beer:

:super:

Les Murder Kings jouent aux montagnes slaves !
par Josette Kislapet
Pour sa cinquième journée, on ne peut pas dire que l’équipe des Murder Kings ait brillé par son efficacité. Sans doute encore épuisés par la séquence de pillage suite à la précédente victoire de l’équipe, leurs fans sont venus en infériorité numérique et étaient plutôt apathiques, à la limite du coma.
Les Elfes Noirs d’en face ont pour leur part été au rendez-vous, faisant preuve de réalisme sans verser pour autant dans leur flamboyance habituelle. Ils ont engagé un champion pour l’occasion, qui a servi de cible à leurs adversaires, au point de finir le match à l’infirmerie. Mais pendant ce temps, le reste de l’équipe a maîtrisé son jeu.
L’efficacité brutale habituelle des adorateurs de Khorne étant absente, ils se sont retrouvés plusieurs fois en infériorité numérique, obligeant même leur apothicaire à faire son job. Mais face aux oreilles pointues de tout bord, être en sous-nombre signifie obligatoirement une défaite.
Seuls deux joueurs ont réellement brillé lors de ce match. Fryes, qui a effectué une sortie de plus amenant son tableau de chasse à 6 victimes ; et Nuggest qui a réussi à mettre KO le champion. Les guerriers ont été absents du jeux en terme de violence, malgré la châtaigne d’Ixixel. Quand à Special Delivery, sans être mauvais, il n’a pas été transcendant, se contentant souvent de faire reculer ses adversaires.
Un match à oublier pour Pépé Haine : « Je crois que mes joueurs ont trop voulu se préserver pour le match suivant contre Harti, le coach transfuge venu de la Capitale. J’espère pour eux que ça va payer, sinon il vont devoir se passer de prime de Nowel. »
Le titre du Joueur le Plus Violent a été attribué à Canyon Rings par le public, preuve qu’il n’a pas trop suivi ce qui se passait. A moins que ça ne soit pour le remercier d’avoir tué « La Bûche » lors du second match.

1 J'aime

Pépé Haine en avait marre, impossible de faire confiance en son malsain patron. Ca lui apprendrait à se vouer à un dieu Chaotique, aussi. Jamais stables ces types là. Dès fois, il se disait qu’il aurait du vénérer un nain. Au moins, eux ils étaient droits et ils ne changeaient pas. Jamais. C’est pour ça qu’ils sont chiants, d’ailleurs. Peut-être qu’il ferait mieux de se tourner vers Sigmar, en fait.
Il en était là, dans sa crise mystique de la cinq centaine, quand il remarqua que sa pinte était vide.
« -Tiens, ma pinte est vide. Fait chier. Patron ! Une autre ! »
« -Ça roule ! Oh, mais c’est vous monsieur Haine ! Je ne vous avais pas reconnu. »
« -On se connaît ? »
« -Non, pas vraiment. Pas du tout en fait. Bon, moi je vous connaît, mais vous ne me connaissez pas. »
« -Bizarre, je connais tout le monde normalement. Elle vient cette bière ? »
« -La voilà. » Le tavernier fit un claquement de doigt, et la pinte se retrouva aussitôt remplie.
« -Pas mal, ton truc. Je peux faire presque pareil. Mais c’est pour remplir une hotte avec des paquets. C’est moins classe. »
« -Même si ce sont des paquets de bouteilles ? »
« -Je n’y avais pas pensé. Nan, le problème, c’est que ce sont des paquets que les gens ont demandé. Ou du charbon s’ils n’ont pas été gentils. »
« -Ouais, moins classe. »
« -Et pour toi, c’est uniquement ce que les clients commandent ou c’est tout ce que tu veux ? »
« -Ce que je veux, tant qu’il y a de l’alcool dedans. Tenez, un verre de whisky, c’est la maison qui offre ! »
« -Merci. Du coup, t’es quoi ? Un sorcier ? Un démon ? Un truc d’une autre dimension ? »
« -Presque. Je suis un dieu d’une autre dimension. J’ai bu un peu trop une fois et je me suis retrouvé ici, je ne sais pas comment. J’ai aucune idée comment repartir. »
« -Un peu comme moi, quoi. »
« -Il semblerait. C’est jamais que la troisième dimension que je visite. La deuxième en tant que dieu. »
« -Tu t’appelles comment ? Normalement je connais le prénom de tout le monde. »
« -Ronson. Dieu de la bière. Et du libre arbitre. Et de l’apathie apparemment. »
« -Apparemment ? »
« -Ouais, l’alcool n’est pas vraiment associé au dynamisme. »
« -On se demande pourquoi. »
« -Je vous entendait réfléchir tout haut là. Votre crise spirituelle, tout ça. J’ai peut être un truc à vous proposer. »
« -Et c’est quoi ton truc ? »
« -Quittez Khorne et venez chez moi. »
« -Tu ne manques pas de culot ! »
« -Nan, c’est vrai. »
« -OK, qu’est-ce que j’y gagne ? »
« -Des tonneaux de bière. Que ce soit en cas de victoire ou de défaite. »
« -C’est tout ? Pas de coup de pouce ? »
« -Ça ne marche pas, les coups de pouce. Il n’y en n’a qu’un qui peut les donner, et c’est Enefel. Et il est encore moins fiable qu’un fanatique gobelin. »
« -Mouais, j’ai de plus en plus tendance à le penser. Mais bon, Khorne, il offre quand même des mutations. »
« -Si c’est que ça, je peux aussi. Une pinte de Malebière ™, et c’est la mutation assurée ! Attention, les effets secondaires peuvent être la perte de dents, d’intelligence ou de la vie. Mais bon, avec des créatures aussi corrompues que les vôtres, il n’y a pas de danger. »
« -Je vois. Mais bon, ça ne me permet pas de remporter plus de matchs. »
« -Bien sûr que non, mais rien ne peut, à part de mieux jouer. Écoutez, je ne demande rien en échange. Pas de sacrifices, pas d’argent, pas de remerciements, rien. Je fournis la bière, vous gérez votre équipe comme bon vous semble sans vous soucier de plaire à qui que ce soit ; et que vous gagniez ou perdiez, ça ne change rien pour moi. Vous n’avez rien à perdre, moi non plus, et vous restez libre quoi. Qu’est-ce que vous en dites ? »
« -J’en dis que ça me plaît ton histoire. Où est-ce que je signe ? »
« -On ne signe pas, on tope. Vous verrez, vous perdrez moins de cheveux. »

Deux jours plus tard, dans le bureau de Khorne.
« -Patron, c’est une catastrophe ! »
« -Qu’est-ce qu’il y a ? J’avais dit de ne pas me déranger. Je suis en pleine partie de golf ! »
« -Pourquoi vous essayez de pousser ce gros chariot métallique dans un puits ? »
« -Je ne suis pas sûr d’avoir tout compris à ce jeux, c’est Slaanesh qui m’en a parlé. Il faut mettre une Golf dans un trou en le moins de coup possible. »
« -Il a vraiment des idées bizarres, lui. Bon, on a un gros problème. »
« -Quoi ? Lequel ? On s’est encore ramassé sur le champ de bataille ? Mais combien de fois je dois leur dire ! Les buveurs de sang au milieu ! On les voie de loin, c’est le point de ralliement ! »
« -Non, rien à voir. On a perdu Pépé Haine ! »
« -Qui ? »
« -Pépé Haine ! Le coach des Murder Kings ! »
« -… »
« -Le gros ogre rouge ! »
« -Aaaaah ! Lui. Il est perdu ? Il s’est aventuré dans une forêt elfique ? »
« -Non, il a changé de patronage. Après le dernier match oui vous n’avez rien fait, il »
« -J’étais occupé ! J’orchestre des guerres quand même ! Je ne fais pas mumuse avec la vessie d’un autre, moi ! »
« -Vous étiez en train de vous faire masser par des démonettes ! »
« -Ouais, ben après l’effort, le réconfort ! Et c’est plus amusant que de voir un gros plouc perdre un match ! »
« -C’est parce que vous n’étiez pas là qu’il l’a perdu ! Slaanesh, lui, il était bien présent pour les Elfes Noirs d’en face ! »
« -Aaaaah, c’est pour ça que le service était gratuit ! »
« -Bref, Pépé Haine en a eu marre, il est parti chez un autre. »
« -Qui ça, Khaine ? Mais c’est un ringard, Khaine ; il fait que dans le dopage, Khaine ; il donne de la coque, Khaine ! »
« -Non, il est chez un nouveau, un certain Ronson. »
« -Ah. Merde. Bon, tant pis. »
« -C’est tout ? Vous voulez pas essayer de lui faire changer d’avis ? Mettre un peu la pression sur ce Ronson ? »
« -Non, je ne m’en approche même pas de ce type. Trop dangereux. »
« -Trop dangereux pour vous ? Le dieu du sang ? »
« -Ouais, on voit que tu ne le connais pas. »
« -Je me suis renseigné. C’est un dieu de la bière, du libre arbitre et de l’apathie. On dirait un type fabriqué pour plaire à la fois aux nains, aux elfes et aux halfelins. Pas vraiment de quoi faire peur. »
« -Tu connais son pouvoir principal ? Créer de l’alcool. A volonté. Où il veut. »
« -Terrible, il va nous asperger d’alcool… »
« -Non, il va créer de l’alcool dans nos estomacs et nos poumons. Directement dans nos artères. Voir dans notre boite crânienne. »
« -Ah, merde. Mais alors, il peut devenir maître du monde, ce dieu. »
« -Il peut, mais ça ne l’intéresse pas. Trop de boulot, qu’il dit. Par contre, si on cherche à priver quelqu’un de sa liberté de choix, là il intervient et c’est pas beau à voir. Nan, on laisse tomber et on se remet au golf. »
« -D’accord patron. »

« -Patron ? »
« -Oui ? »
« -Je pense que vous n’avez vraiment rien compris aux explications du golf. »

1 J'aime

:clapclap:

Pépé Haine était tranquillement en train de boir- heu, méditer dans son bureau quand Hannibal son apothicaire entra brusquement.

« -Patron ! Patron ! Y’a Nuggest qui va vraiment pas bien ! »
« -Je sais, il est dans le coma. »
« -Non, il en est sorti, mais il est tout bizarre ! »
« -Bizarre ? »
« -Comment ça bizarre ? »
« -Vous avez dit bizarre. »
« -Moi, j’ai dit bizarre… bizarre ? Comme c’est étrange… Pourquoi aurais-je dit bizarre… bizarre… »
« -Bon, dites-moi ce qui ne va pas avec Nuggets ! »
« -Ah oui. Ben je ne sais pas trop, il est juste pas dans son état normal. Il chante. »
« -Il chante ? »
« -Oui. »
« -Il chante quoi ? »
« -Des complaintes. »
« -Des… complaintes… D’accord, il ne va vraiment pas bien. »
« -Oui, on fait quoi ? »
« -C’est vous l’apo. Soignez-le moi ! »
« -Oui, mais moi je sais soigner que les trucs physiques. Un bras cassé, un oeil crevé, ça va. Mais la folie, c’est pas trop mon truc. Ce serait plutôt du coté de chez Tzeentch. »
« -Je viens de quitter Khorne, c’est pas pour aller chez l’autre tordu. Bon, allons voir. »

Ainsi Pépé se résolut à quitter son bureau douillet pour se rendre dans l’infirmerie glaciale. Il parait que ça conserve les corps. A moitié assit sur un lit, Nuggets était en train de torturer un pauvre luth tout en chantant d’une voie suicidaire.

"-Oh Nuffle si tu savais
Tout le mal que tu me fais
Oh Nuffle si je pouvais
Pendant un match me reposer

Évanouie toute ma confiance
Tu étais pour moi ma dernière chance
Peu à peu je disparais
Malgré tous les morts que j’ai créé

Et rien ne sera jamais plus pareil
J’ai fait plus d’erreurs que de merveilles
Les autres sont devenus fous à lier
Je donnerais tout pour bien mieux jouer

Oh Nuffle si tu savais
Tout le mal que tu me fais
Oh Nuffle si je pouvais
Pendant un match me reposer

Et je cours toute la journée
Sans avoir le TD
Dans le bruit et la mêlée
Je vois des ombres se bousculer

Demain ce sera le grand jour
Il faudra faire preuve de bravoure
Pour aller au stade, en première ligne
Oh Nuffle je t’en prie fais-moi un signe

Allongé dans l’herbe je m’éveille
J’ai vu la mort dans son plus simple appareil
Elle m’a promis une avance
Oui la mort m’a promis la prochaine danse

Oh Nuffle si tu savais
Tout le mal que tu me fais
Oh Nuffle j’attendrai qu’au ciel
Je vienne te retrouver
Oh Nuffle j’attendrai qu’au ciel
Je vienne pour s’expliquer."

La chanson rappelait vaguement quelque chose à Pépé Haine et il avait soudainement l’idée d’allumer le feu dans la pièce. Voyant que son joueur se préparait à enchaîner une autre chanson, il lui colla une mandale qui le replongea dans le coma aussi sec.

« -Voilà, comme ça il ne chante plus, et il ira peut être mieux après ! »
« -Mais, comment il va faire pour le prochain match ? »
« -Ho, je ne comptais pas le faire jouer. Pour qu’il fasse pleuvoir avec ses chansons à la con, merci bien. Bon, prenez-en soin, je retourne méditer pour le prochain match. »

1 J'aime

Extrait d’une lettre envoyée au Père Noël :

Cher Pépé Haine,
Comme j’ai été bien cruel cette année, mon père, le roi Enork, m’a dit que je pouvais t’envoyer une liste de souhaits pour Nowel. Comme je lui ai demandé ce qu’était Nowel, il m’a répondu que c’était une fête où les enfants qui le méritaient avaient des cadeaux. Les elfes ne doivent pas avoir beaucoup de cadeaux alors.
Mais pour te prouver que je suis méritant, je vais te faire la liste de mes méfaits.

  • J’ai fait fouetter une servante quand elle a renversé du vin sur mon bébé bestigor.
  • J’ai fait brûler la maison de cette peste de Malielia, celle qui a du sang elfe et qui chante tout le temps. Elle me donnait la migraine avec ses histoires de prince charmant.
  • J’ai fait raser un petit bosquet quand j’ai appris qu’il était infesté de fées. J’en ai capturé une qui est devenue folle, elle n’arrête pas d’appeler un certain Pan à son secours.
  • J’ai fait démolir un bâtiment qui abritait en secret un culte de Sigmar. Quand il a appris ça, père a fait écarteler son propriétaire.
  • J’ai fait envoyer aux galères un cirque qui passait en ville. Ils avaient des nains qui ont essayé de trouver la salle de trésor mais son arrivés dans ma salle de torture personnelle à la place.
  • Quand père a trouvé un ménestrel qui essayait de s’introduire dans son harem, il m’a demandé de choisir la punition. Je l’ai fait castrer avec des aiguilles à tricoter rouillées.
  • J’ai réussi ma première invocation de démon de Khorne. Je ne savais pas qu’il fallait exsanguer autant de vierges pour ça.
    Père m’a dit que je serai prêt pour les viols l’année prochaine.
    Voici donc ce que je voudrais avoir comme cadeau.
  • Une vierge de fer multifonction.
  • Un chat à neuf queues.
  • Une tête d’elfe empaillée.
  • Un manuelle d’invocation de démonettes de slanesh.
    Merci.
    Dilbeef, fils d’Enork le Terrible.
1 J'aime

Les Murder Kings sur le fil !
par Josette Kislapet
Sixième journée pour les Murder Kings, et toujours pas de massacre en vue. Pour leur défense, ils jouaient contre des anguilles en armure ; oui, des Elfes Noirs. Qui plus est, entraînés par une légende de la Socks importée en terres BN : Harti. Donc c’était pas gagné.
Heureusement pour eux, ça n’a pas été perdu non plus. Ils n’ont pas trop fait de déchets, ils auraient pu être un peu plus efficaces sur les armures (les sorties sont arrivées sur le tard), ils ont surtout bénéficié de l’absence de banc de leur adversaire. S’il avait eu plus de joueurs en réserve, le match aurait eu une autre allure.
A noter la présence de Gerhart « Haweye » Shroekel comme arbitre, qui a su repérer les tentatives d’agression des Elfes Noirs, et ne s’est pas laissé corrompre par leur entraîneur, lui priant même de retourner dans les tribunes.
Aux vues des pronostics, les Murder Kings font plutôt une bonne affaire, ils ne décrochent pas dans le classement et une bonne recette leur permet d’acheter le champion Max Eclaterate qui va pouvoir s’éclater sur des Elfes Pros. Ils ont aussi gagné en popularité (contrairement aux Elfes noirs qui se sont fait hué par leur public) et Whooper s’est aguerri dans la technique de blocage.

1 J'aime

Pépé Haine était en train de se remettre de sa victoire contre Harti et ses Elfes Noirs. Bon, d’accord, il avait fait égalité, mais ça comptait comme une victoire pour lui. C’était contre Harti, merde !
Il allait se servir un autre tonneau de bière, quand il remarqua que la cave était vie.
« -Merde ! La cave est vide ! Ça va être coton de trouver un fournisseur ouvert à cet heure là.
-Pas forcément, fit Ronson qui venait d’apparaitre.
-Aaaaah ! Pu-bip-, qu’est-ce que vous foutez là ? Et comment vous êtes entrez ? Je vais virer ce pu-bip- d’orque videur ! Il lorgne surtout son verre de vin celui là !
-Mais non, je suis arrivé directement, il n’aurait jamais pu me voir. Je suis un dieu, vous vous rappelez ? Et je suis là pour vous réapprovisionner en alcool. Alors, qu’est-ce qu’il vous faut ?
-Ben, ce mur là, il doit être rempli de tonneaux de bière. Celui là, c’est plutôt des tonneaux de vin. Et ce dernier, de l’alcool de prune.
-Ça marche ! fit Ronson en claquant des doigts. Aussitôt la cave fut de nouveau remplie. Bon, alors, vous êtes content de votre dernier match ?
-Plutôt, oui. On partait pas favoris, surtout après la défaite précédente contre des Elfes Noirs. Du coup, c’est plutôt une bonne affaire pour nous. Et pis ça a remotivé mes joueurs. Ils ont une grosse envie de casser de l’Elfe.
-C’est bien. Et votre dépressif, là, Nuggets. Il va comment ?
-Bof, répondit l’ogre. Il chante toujours des chansons spéciales. La dernière parlait d’un lapin et d’un chasseur.
-Mouais, il serait pourtant bien utile au prochain match. Il est à l’infirmerie ?
-Oui.
-Parfait, allons-y. »
Ronson claqua des doigts et ils apparurent tous deux à l’infirmerie, juste derrière Hannibal l’apothicaire qui fit un saut de deux mètres de haut.
« -C’est rapide, remarqua Pépé Haine. Alors, Hannibal, il a l’air d’aller mieux non ? On ne l’entend plus chanter.
-C’est parce que j’ai trouvé une paire d’anneaux magiques qui rendent silencieux leur porteur.
-C’est pour ça, ce silence, alors qu’il est quand même en train de jouer du luth.
-Oui, c’est le silence des anneaux. Hum, qui est votre ami, patron ?
-Ah, lui. Ce n’est pas un ami, c’est Ronson. Notre nouveau sponsor divin.
-Enchanté jeune homme, fit Ronson. C’est un joli cas de dépression que nous avons là.
-De quoi ?
-Laissez tomber. Bon, je crois que j’ai ce qu’il lui faut. Une bière triple d’abbaye spéciale. Aromatisée au sang de succube. Une goutte par tonneau. Tenez, donnez-lui ça, fit Ronson en tendant une choppe qu’il venait de faire apparaître. »
Nuggets enfila la choppe d’une traite puis se prit la tête entre les mains. Cela dura deux secondes, après quoi il la releva et on pouvait voir dans son regard l’énergie d’un volcan.
« -Bon, patron, cria-t-il, c’est pas tout, mais on a un match à préparer !
-Très bien, rassemble tes camarades et rendez-vous sur le terrain. J’ai choppé quelques elfes pour ton entraînement au tacle.
-Super ! A tout de suite ! »
Pépé Haine se tourna vers Ronson pour le remercier, mais celui-ci se contenta de lui faire un clin d’œil avant de disparaitre, ne laissant derrière lui que des vapeurs d’alcool.

1 J'aime

La maison brûlait. La maison brûlait et Pépé Haine regardait, impassible, alors que les flammes faisaient disparaitre ses archives. Il n’y aurait plus de trace. Plus de trace de la catastrophe. Du match qui n’aurait pas du avoir lieu. Personne ne connaîtrait les détails. Sauf l’autre, bien sûr. Mais il était certain qu’il n’en dirait rien. Il avait encore plus de casseroles au cul.
La maison brûlait et Ronson se tenait un peu derrière lui, une choppe à la main. Il se demandait si Pépé Haine n’allait pas finir par craquer. Pépé avait été au sommet de son art après tout. Et maintenant, plus rien ne marchait. Ronson allait peut être devoir le rassurer, lui expliquer que la chance, ça va et ça vient. Et qu’avec certaines équipes, quand ça ne vient pas, c’est plus grave qu’avec d’autres. Il finit sa choppe et la remplit à nouveau. Puis il claqua des doigts et une seconde choppe apparut, qu’il passa au coach.
La maison brûlait et un vrombissement se fit entendre. Un pan de mur jusqu’ici épargné tomba dans le brasier. La silhouette d’un grand costaud avec une cagoule sur la tête, une tronçonneuse dans les ,mains et un rire de dément se découpa dans les flammes. Max. Pépé Haine le contempla en buvant sa bière, alors que le maniaque s’attaqua au dernier mur. Max serait encore là pour le prochain match, contre Yomit. En attendant il aidait à la destruction.
La maison brûlait et Fryes était en train d’exulter. Il avait réussi à se faire Asperon. Il avait ensuite fêté ça en se rendant dans un bordel pour elfes. Un cabaret qu’ils appellent ça. Maintenant, on appelle ça une boucherie. Il jetait le cadavre du videur dans le feu (un certain Fendalshinovitch) et humait l’odeur de la viande grillée. Il se demandait si les humains sentiraient aussi bon.
La maison brûlait. La maison brûlait et Pépé Haine regardait. Une torche dans une main, un tonneau d’huile vide dans l’autre. Demain, on bouffe du Nantais.

1 J'aime

« Bon, alors, ça va mieux ? demanda Ronson.
-Boarf. C’est pas pire. » répondit Pépé Haine.
La rencontre entre ses hommes-bêtes et les impériaux de la Bouffe Nantaise avait été douloureuse. Non pas que ses joueurs aient particulièrement soufferts, mais plutôt qu’ils ne s’étaient réveillés qu’à la fin. Surtout Fryes.
Les humains partaient perdants pourtant. Pour compenser ça, ils avaient pu recruter Griff et Karla pour le match. Karla n’avait pas vraiment été un problème. Griff, par contre, les avait fait chier avec sa rapidité. Special Delivery avait bien faillit le mettre dans le public, mais il s’était étalé à la place. Ce qui avait faillit lui coûter le match.
C’est là que Fryes s’était réveillé et déchaîné. Mais un peu tard, ils n’avaient plus pu qu’assurer le nul. C’était mieux qu’une défaite, mais quand même.
Ronson lui servit une bière. Une recette naine, améliorée. A la malepierre. Il appelait ça la malebière. Pas mauvais.
« Tu sais, je crois que ça va aller mieux. Tu as raison, la chance, ça va, ça vient, et ça repart.
-Je savais que vous finiriez par vous y faire.
-Ouais. C’est juste que… je suis pas vraiment habitué. Mais oui, ça va aller mieux. On peut encore se raccrocher aux play-offs.
-J’espère bien ! J’ai prévu de faire une cuvée spéciale pour ça ! Vous avez réfléchi à ma proposition de sponsoring commercial ?
-Je suis en train. Mais bon, je ne suis pas certain que ce soit ce qu’il me faille.
-C’est comme vous voulez.
-Merci quand même pour la proposition. Bon, je dois m’atteler à finir l’entraînement de Whooper. Il commence à comprendre comment rester debout lors des blocages. »
Pépé Haine déposa sa pinte sur la table et sortit sur le terrain. Là, ses joueurs l’attendaient pour débuter la session du jour. Il les rassembla autour de lui et se mit à parler doucement. Ses joueurs l’écoutaient avec la plus grande attention.
« Bon, les gars, comme vous le savez, on rencontre des barbus la prochaine fois. Voilà comment on va les raser… »

1 J'aime

Les Murder Kings sortent le scalpel !
par Josette Kislapet
Pour la neuvième journée du championnat de la ligue BN, les Murder Kings ont redressé la tête et rasé quelques barbes. Ils affrontaient en effet l’équipe des Champions d’Erebor, qui n’ont toujours pas remporté un seul match ! Ils avaient clairement l’avantage sur le papier, mais Pépé Haine nous avait prévenu que tout pouvait arriver, d’autant plus que Grimm était sur le terrain.
Pour le coup, ils n’ont pas eu à démériter, et ont maîtriser le jeu, avec l’aide de leurs supporters qui ont commencé par sortir un poilu à grand coup de rocher dans la gueule. Par la suite, Special Delivery et Whooper ont continué le travail, alors que Fryes se contentait de faire des KOs. Mais le surnombre a empêché les nains de marquer pendant leur drive. Malheureusement Screamy Shakes est mort sous les coups du mercenaire Tueur de Troll engagé pour l’occasion.
En seconde mi-temps, Stake House s’est emparé du ballon et ne l’a lâché que dans la ligne d’en-but à la dernière minute. Le reste de son équipe faisant place nette et forçant les nains à terre. Cet exploit lui a permis de monter en compétence.
Special Delivery a tellement impressionné qu’il a été élu Minotaure du Match, et qu’il a reçu en récompense une meilleure protection de la part de Ronson, le sponsor non officiel de l’équipe. Le public est de nouveau derrière son équipe et ils ont gagné des fans.