Crash Beer Team : patron, une autre chope!

Casque d’or était soulagé…
Malgré les annonces faites, les regrets que cette saison s’interrompt à cause de la peste nurglienne, Barik fût ravi de ne plus coacher sa franchise orque. Pour lui, les Dirty Bastard était un désastre sportif. Certes les profits s’accumulaient pour la compagnie, mais entraîner une équipe orque plus fragiles que des snots étaient éprouvant…

De plus, une mutation s’annonce au sein des règlements du Blood Bowl. Le coach Casque d’Or souhaite revenir au source. Un coup d’éclat avant ces bouleversements.
La Crash Beer Team revient. Après s’être débarrassé des anciens joueurs nains ( ainsi que les joueurs des Dirty Bastards) dans un cluster, le coach a engagé de nouveaux gros bras, pour remporter la ligue (ou au moins atteindre les play-off).

3 J'aime

Le tirage des journées est passé. Barik est un peu mitigé. Il y a du bon et du moins bon. De plus, vu certaines expériences passées, « Casque d’Or » préfére rester prudent.

J1: Majora et ses amazones.
À priori, l’idéal pour commencer. La capacité d’éviter les coups des amazones va être mise à mal par les bloqueurs. Il faudra que les strings craquent ainsi que les rotules.

J2: Kaazor et ses khemris.
Un coach redoutable avec 4 gros. Réduire en poussière les autres tas d’os pourrait grandement aider. De plus, Barik à déjà fait mal à des gros de Kaazor avec des nains.

J3: Croco et ses elfes sylvains (agrémentés de bonobos).
Le coach autoproclamé le plus poissard alors qu’il finit un match avec 2 relances non utilisées :dizzy_face: Les danseurs sont les cibles à abattre, les autres ne sont pas à négliger non plus. Bref casser les collants et les organes à l’intérieur semble être la clé de la victoire.

J4: Harti et ses hauts elfes.
Les mêmes que la J3, mais qui se la pêtent plus et avec plus d’armure. Il faudra cogner plus fort, mais l’esprit est le même.

J5: Devaval et ses nécromantiques.
La bête noire de « Casque d’Or »… Il va falloir piquer les garous au plus vite, éclater les goules et neutraliser les revenants. Après le match sera plus serein.

J6: Zébulon et ses nains du chaos.
Un ancien champion nain avec la version chaotique… Ça va beaucoup dépendre des xp accumulé… Si il n’y a pas trop de griffes en face, sortir des hobgobelins rapidement peut débloquer le jeu.

J7: Popov et ses amazones.
Encore un coach redoutable. Après, c’est comme pour la J1, casser les strings et leurs porteuses.

J8: Wakoun et ses gobelins
Les gobelins, les victimes préférées des nains… Si les armes secrètes sont inefficaces et les nains efficaces sur les sorties, le match sera propice à l’accumulation de points d’expériences.

J9: Benoch et ses hommes-lézards.
Encore un match tendu. Entre les saurus bourrins et les skins rapides… Tuer ces derniers est primordial pour maîtriser l’impact des premiers.

J10: Floki et ses hommes-lézards.
Pareil que la J9, sauf que le coach est un rookie, enfin on peut avoir des surprises avec les rookies…

J11: Michelderp et ses ogres.
Des gros et des microbes. Barik à déjà été puni par des ogres avec une équipe naine… Très mauvais souvenir. Passer des armures sur des snots avant le tour 7 peut aider pour la rancune.

2 J'aime

Discussion d’avant match contre les Khorne Florale dans les vestiaires de la Crash Beer Team.

Barik « Casque d’Or » à ses joueurs :
Bon les gars, pour le premier match, on affronte des amazones. Le match-up est favorable, mais il faut rester concentré et respecter l’adversaire. Il faut absolument commencer cette saison par une victoire. Surtout si vous voulez vos primes en bière !

  • Coach, qu’est-ce que vous voulez dire par respecter l’adversaire ?

  • C’est pourtant limpide, vous les choppez et les cognez aussi violemment que si c’étaient des guerriers du chaos. Elles ont beau être vêtues d’armure de string, elles ne sont pas là pour faire du tricot. Alors il faut que ça saigne, elles et pas vous!

  • Mais coach, il paraît qu’elle ont embauché une championne. Ça peut compliquer le match.

  • J’ai vu ça et je me suis renseigné. C’est pas Zara ou Bertha. C’est Willow la brindille. Plus forte et mieux armurée qu’une line adversaire, mais moins rapide. Du boulot pour nos tueurs, d’autant plus qu’elle n’esquive pas des masses les baffes. Il faut juste se méfier de sa tendance à glisser quand elle est bloquée. D’autres questions ?

  • Non coach !

  • Alors je résume la stratégie, on cogne, on prend le ballon, on cogne, on protège le ballon en cognant, on cogne, on avance le ballon en cognant, on cogne, on met les td en cognant, et s’il reste des joueuses adverses, on les cogne !
    Et quand on cogne, on le fait comment ?

  • En respectant l’adversaire, coach, très fort !

  • Bien les gars, vous avez saisis l’esprit. Allez sur le terrain me gagner ce match !

3 J'aime

De retour dans les vestiaires, les joueurs de la Crash Beer Team se congratulent de leur victoire sur les Khirne Florale. Toutefois, les joueurs se calment quand ils remarquent la mine sérieuse de leur coach Barik.

  • Félicitations les gars, vous avez gagné le premier match.

  • Mais pourquoi cette tête coach ?

  • Vous avez fait un match poussif… Vous n’avez pas eu beaucoup de respect en première mi-temps, seulement 3 ko et une sortie, sur le nombre de fois où vous avez mis les adversaires au sol, c’est trop peu. Et ce fût guère mieux en deuxième mi-temps avec 2 sortie et 1 morte par le public. Il faudra faire mieux que ça sur les autres matchs.

  • Mais coach, ce n’était pas facile de se concentrer et de respecter l’adversaire quand celle-ci n’arrête pas de prendre des poses suggestives en mettant en avant ses boobs, son boule et son…

  • Là n’est pas la question ! De toute façon, pour le prochain match si l’adversaire tente ça, l’effet serait plutôt ridicule. De toute manière tout n’est pas à jeter. Même si ça manquait de constance, surtout en fin de match, vous avez fait de très bons blocages. Vous pouvez célébrer votre victoire. Mais je vous attend demain sur le terrain d’entraînement.

Le coach « Casque d’Or » sort du vestiaire, duquel il entend des cris de joies et des chants célébrant leur victoire. Pourtant, il n’arrivait pas à être optimiste. Il repensait à la première saison de la Crash Beer Team, qui a commencé de la même manière…

1 J'aime

Vestiaire de la Crash Béer Team, avant le match de la J2.

Le coach Barik observe longuement ses joueurs un à un, puis brisé le silence.

  • Les gars, on est en haut du classement pour le moment. Mais ça peut vite changer. Alors on reste concentré sur la rencontre. En face c’est du Khemri. Il va falloir frapper fort et serrer les dents. Frapper fort pour qu’ils ne puissent pas être capable de se remettre de leurs blessures. Serrer les dents car il y a quatre gros et que ça va agresser sévère. Des questions ?

  • Oui coach, est-ce que l’on agresse nous aussi ?

  • Seulement si c’est utile. Eux on du remplaçant, pas nous. Alors pour les sorties, on fait ça à la virile, au blocage. Et pas la même excuse que contre les amazones. Les squelettes n’ont pas le même physique, là ça sera que de l’os. Donc on respecte l’adversaire, et cela veut dire quoi ?

  • Qu’on frappe très fort, coach !

  • Allez sur le terrain me gagner ce match !

  • Oui coach !

« Casque d’Or » regarde les joueurs entrer sur le terrain…

  • Ils ont l’air dans le match, j’espère qu’ils seront dedans jusqu’à la fin. Kaazor n’est pas un coach à prendre à la légère.
1 J'aime

Vestiaire de la Crash Béer Team, après le match de la J2.

Les joueurs rentrent dans le vestiaire, la mine sombre. Le coach les observe en silence, le regard noir.

  • Coach…
    -Ta gueule!!! hurle le coach en coupant net le joueur.
    C’était quoi cette mascarade? Qu’est ce que vous avez foutu pendant le match?
    Qu’elles étaient les consignes?
    Frapper fort!!!
    En plus vous aviez le coup d’envoi dès la première mi-temps!
    Vous auriez pu avoir la supériorité numérique dès le départ!
    Mais non, il a fallu que vous vous la pétiez, genre, on met les gardiens des tombes au sol quand on veut…
    Et ça a donné quoi, eux qui vous collent des baffes, des vraies.
    A ça on en a pris des KO, des sonnés et des sorties!
    Résultats, infériorité numérique dès le tour 2! Et jamais rattrapé!
    Le prochain match, il faudra cogner pour de vrai, sinon, c’est pas 1 - 0 qu’on va prendre, mais une manita! Face à des elfes sylvains, hors de question!
    Alors dès demain, entrainement, et croyez moi, ça sera plus dur que le match que vous avez pris dans les dents!

Le coach se tourne et sort.
Une fois sorti, les joueurs l’entendent dire distinctement:

  • Et défaite signifie plus de bière…

La frustration et la colère gagne les joueurs à niveau qu’ils ne connaissaient pas encore…

1 J'aime

Vestiaire de la Crash Beer Team, avant le match de la J3.

Les joueurs sont assis sur les bancs quand le coach Barik entre.

  • Les gars, on a travaillé ce qui a manqué lors du match précédent, l’extermination de l’adversaire.
    Cette fois, ce n’est pas du squelette en face, mais des elfes! Si vous me refaites le même match, ce n’est pas un TD qu’on va prendre mais 5 ou 6! Donce vous m’éclatez ces bouffeurs de verdure, et en commençant par les danseurs! Ce sont eux les plus dangereux! Des questions?

  • Coach, ils ont un homme-arbre…

  • Ce ne sont pas des halflings que l’on joue, donc on l’ignore et on l’évite au maximum. Du moins tant que l’on n’a pas fait le ménage en face. Si on obtient une large supériorité numérique, ce que vous devez faire, on verra si on cherche à avoir du bois mort pour la cheminé du centre d’entrainement…
    D’autres questions? Non?
    Alors allez me butez ces oreilles pointues et gagnez moi ce match! Montrez moi votre orgueil! Vous n’allez quand même pas vous faire battre par des elfes?!

  • Euh coach, il parait qu’ils ont deux singes dans l’équipe…

  • Je m’en cogne, Défoncez ces les comme si c’étaient des elfes! Mmmmm, ces vous les butez, vous pourrez gardez leurs peaux, cela doit pas être mal pour faire des chaussettes…
    Allez sur le terrain et gagnez moi ce match!

« Casque d’Or » regarde les joueurs entrer sur le terrain…

  • J’espère que l’absence de bière a fait monter leur agressivité pour qu’ils me one-shot ces foutus elfes…
2 J'aime

Vestiaire de la Crash Béer Team, après le match de la J3.

Les joueurs rentrent dans les vestiaire, où ils sont accueillis par un banc qui s’écrase sur le mur au dessus d’eux.

"C’est quoi ce bordel???!!! Vous avez encore perdu bande de tocards! Qu’est ce que je vous ai dit, des les pulvérisez!!! Et qu’est ce que vous faites? Une sortie et puis rien, sur votre drive! Mais ce n’est pas tout! Vous vous êtes fait contrer, comme des débutants!

  • Mais coach, l’homme-arbre a …
  • Ta gueule! Oui l’homme-arbre un blessé un gars, et comment avez vous réagit? Comme des lâches! Euh on fait quoi, on passe à gauche ou à droite? Est ce qu’on doit taper? N’importe quoi! Vous hésitez, vous vous plantez! Point! Alors c’est bien beau de faire d’autres blessures en deuxième mi-temps, mais c’est trop tard! Alors les mollusques, vous allez prendre cher aux entrainements! Et bien sûr, pas de bière avant le prochain match!"

Le coach « Casque d’Or » sort des vestiaire en traversant la porte sans prendre le temps de l’ouvrir, les joueurs commencent à soupirer.
"Bon les gars, on a merdé. Il va falloir réagir.

  • Facile à dire, mais …"

Un hurlement retentit:
« Si ça se plaint, pas de pauses entre les entrainements!!! »

Les joueurs se regardent piteusement…

2 J'aime

Vestiaire de la Crash Béer Team, avant la J4.

Quand le coach Barik entre, les joueurs l’attendent déjà.

"Bon les gars, à cause de cette peste nurgleseuse, le calendrier est modifié. De nombreuses équipes ont déclaré forfait.
Alors pour la J4, on affronte Lion Noir et ses clandés de bas-fond. La stratégie en elle même ne change pas : on défonce l’équipe d’en face et on marque. Là faut tout de même se méfier du gros tas, il a des griffes aiguisées le bestiaux. Les tueurs, vous savez quoi faire. Les bloqueurs vous avez la priorité sur les gobs et le gutter, donc vous me leurs arracher les bras ! Les coureurs et les blitzeurs, vous jouez le ballon et vous cognez selon les opportunités. Des questions ?

  • En face, ça craqué plus facilement que du haut-elfe, donc il ne devrait pas y avoir de problème. Si ?

  • Bien sûr que si il peut avoir des problèmes !!! Les squelettes aussi craquent facilement ! Et pas une blessure sur eux en J2 ! Les elfes sylvains aussi craquent facilement ! 2-0 qu’on s’est pris ! Alors vous rentrez sur le terrain et vous vous y mettez sérieusement si vous vous reboire une bière un jour ! "

Les joueurs entrent sur terrain. Barik pense à voix haute :" Le match up est favorable, ma le vieux matou n’est pas à prendre à la légère… "

3 J'aime

Vestiaire de la Crash Beer Team, après le match, l’ambiance est festive. Les joueurs sont en liesse, percent les tonneaux, rigolent.

Le coach « Casque d’Or », pose sa chopé, s’éclaircit la gorge et…

« Les gars, on se calme ! On a gagné mais c’était tangent. »

L’ambiance festive retombe immédiatement.

"Mais coach, on a gagné 2 à 0. Comment ça c’était tangent ?

  • On les contre car le passeur s’est bien croûté sur la passe. Sans ça, il est fort probable que le match se termine sur un nul. De plus, on n’a été efficace sur les ko, mais pas sur les sorties. Et comme je le dit toujours, les ko peuvent revenir, et je n’aime pas ça. Pour le prochain match, les adversaires auront un profil similaire, alors faudra cogner fort pour les blesser et pas les mettre ko.
    Bon, je vous laisse célébrer la victoire pour ce soir. Je vous voie demain à l’entraînement. "

Barik sort des vestiaires. Les joueurs reprennent leurs célébrations, mais avec plus de retenue, comme s’ils se remémoraient le match, pour analyser leur jeu et l’améliorer pour la prochaine échéance.

Vestiaire de la Crash Béer Team, avant la J5.

Le coach Barik attend les joueurs.
« Quand est ce qu’ils vont enfin comprendre qu’il faut commencer fort… 4 matchs et aucun plié à la mi-temps faute de joueurs adverses… »

Finallement, les joueurs arrivent.

« Les gars, vous savez ce que j’attends de vous.
pour ce match, ce sont les skavens de Mezcal. Toujours la même stratégie : on défonce l’équipe d’en face et on marque. Ca serait bien que vous vous y mettiez tout au long du match. Pas seulement un tour ou deux, ou la deuxième mi-temps. On cogne, on blesse et on mutile pendant 16 tours. Et tant mieux s’il y a des morts en face. En plus du rat, il y en a déjà trop. Ca limite la prolifération. Les gutters, ça court trop vite, donc même en infériorité numérique, ils peuvent nous la mettre à l’envers.Pour les consignes précises, ça ne changent pas beaucoup, les tueurs sur le gros. Les bloqueurs vous m’explosez les gutters. Les blitzeurs et les coureurs, vous gardez le ballon et vous cognez les autres selon comment ça se présente.
Des questions?
Vous vous les gardez! Vous respectez les consignes et on verra après le match!
Au boulot, dératisez moi tout ça! »

  • En face, ça craqué plus facilement que du haut-elfe, donc il ne devrait pas y avoir de problème. Si ?
  • Bien sûr que si il peut avoir des problèmes !!! Les squelettes aussi craquent facilement ! Et pas une blessure sur eux en J2 ! Les elfes sylvains aussi craquent facilement ! 2-0 qu’on s’est pris ! Alors vous rentrez sur le terrain et vous vous y mettez sérieusement si vous vous reboire une bière un jour ! "

Les joueurs entrent sur terrain. Barik pense à voix haute :" Encore un match up favorable, mais il faut mieux se méfiez des rats… Les victoires faciles, il n’y en a pas tant que l’on ne voit pas comment se débrouillent les joueurs…"

2 J'aime

Vestiaire de la Crash Beer Team, après le match contre les skavens.

Les joueurs entrent dans les vestiaires, Barik entre en dernier,… Et commence à leur envoyer le mobilier dessus.

"Bande de tocards! C’est quoi ce match de glands? Se crouter comme une merde dans l’en-but et leur permettre de contrer en remontant le terrain en un tour! C’est honteux! Que deux sorties, c’est n’importe quoi! Bientôt, vous ne serez même pas capable de sonner un snot!

  • Mais coach, on n’a pas perdu…
  • Et vous vous contentez de si peu? Un match nul? C’est pas en nullant que l’on se qualifie en Play-Off! Le prochain match, contre les amazones, très favorable en théorie, risque de faire mal aux fesses! Elles ont mouillé le maillot et nous font passer pour des bleus. Croyez moi, on va le préparer ce match et ça sera violent."

Le coach quitte les vestiaires non sans arracher la porte de ses gonds pour l’envoyer sur le joueur le plus proche, qui finit KO.

« Bon les gars, le coach a raison, il faudrait vraiment qu’on se réveille si on veut se qualifier.
-Pour ça, il faudrait déjà survivre aux entrainements… »

1 J'aime

Vestiaire de la Crash Beer Team, avant le match de la J6.

Les joueurs attendent le coach pour les consignes/engueulades de match. Quand celui ci entre, il est accompagné par un nain encapuchonné.

« Les gars, pour ce match, vous êtes mal. Les filles d’en face sont meilleures que vous en soutien. Elles vont donc être meilleures que vous sur les blocages. En plus, il y a Karla avec elles. Comme vous n’êtes pas foutus de m’estropier 4 ou 5 joueurs par mi-temps, je n’est pas eu le choix de recruter des renforts. Et comme le fair-play financier m’interdisait de faire des transferts de comptes, et que vous êtes trop nazes pour attirer les sponsors, je n’ai pas pu recruter de roule-mort. A la place, j’ai eu l’opportunité de recruter un vrai joueur, venez vous présenter mon cher. »

Le nain encapuchonné s’avance, enlève sa cape et révèle son visage et sa tronçonneuse.
« Tronçonneuse Flint, enchanté les gars, prêts à mutiler les demoiselles? »

Après un bref moment de silence, les joueurs explosent de joie.

« N’oubliez pas les gars, on avance, on tue, on avance, on tue, jusqu’à marquer un touchdown. Ensuite, on recommence. Allez y et gagnez moi ce match! »

Les joueurs se ruent sur le terrain, Flint avance en marchant. Juste avant de sortir des vestiaire, la lourde main du coach se pose sur son épaule…
"N’oubliez pas monsieur Flint, les primes en tonneaux ne seront perçu qu’en cas de victoire, et multipliés par le nombre de joueuses adverses blessées.

  • Je me souvient de notre accord monsieur « Casque d’Or », je vais tout faire pour booster la violence de votre équipe."

Puis Flint rejoint ses nouveaux coéquipiers en marchant, la tronçonneuse en l’air, sous les hourras du public.

2 J'aime

Ah tu l’aimes ce Flint , faut le recruter hein :wink:

C’est surtout qu’il faut que je compense les gardes d’en face, et que je n’ai pas assez d’écart en TV pour prendre des choses intéressantes.

Vestiaire de la Crash Beer Team, après le match de la J6.

Quand les joueurs entrent, ils trouvent leur coach la tête entre les mains.

« Mais qui m’a foutu une bande de tocards pareils? Ils déciment l’équipe adverse, mais ils trouvent quand même le moyen de se faire stopper par les 3-4 gonzesses qui restent… »

Les joueurs restent silencieux devant ce spectacle inhabituel de la part de Barik. Au bon de longues minutes, « Casque d’Or » se relève, prend le banc sur lequel il était assis l’envoie dans la tronche des joueurs les plus avancés.

« Bonde de minables, à cause de ça, les Play-Off sont presque inaccessibles! Si Nuffle est clément, on aura des résultats favorables sur les autres matchs, mais vous devez absolument gagner les autres matchs! Vous avez intérêts à être prêt à tout pour gagner ces deux derniers matchs! »

Le coach sort du vestiaire en projetant les joueurs qui n’ont pas eu la présence d’esprit de s’éloigner de son passage contre les murs, et quitte la pièce en en défonçant un, de mur.

Flint,devant se spectacle:
« Il y en a parmi vous qui ont peu de chances de survivre à la fin de la saison, et je ne parle pas des matchs… »

2 J'aime

Mais quelle bande de ronchonchons ces nabots

3 J'aime

:rofl: :rofl: :rofl:

Vestiaire de la Crash Beer Team avant la J7:

Les joueurs entrent, devant le flot d’injures et de mobiliers qui va s’abattre sur eux. Ils voient le coach Barik assit, l’air paisible. Mal à l’aise, inquiets, ils se savent que faire…

Au bout d’un moment, Flint prend la parole.
« Coach, quel est le plan de match? »

A ces mots, « Casque d’Or » relève la tête".
« Etant donné que l’on n’a pas notre destin en mains, autant faire en sorte qu’il tourne en notre faveur.
Vous me rasez ces gobs et rats. Vous marquez des TDs, et vous n’en prenez pas. Je demande que trois choses. Vous êtes capables de les retenir? »

Devant le silence des joueurs, Barik se prend la tête entre les mains.
"Pourquoi lorsque j’embauche des joueurs, je ne tombe que sur des débiles…

  • Coach, ce n’est pas vraiment…
  • La ferme!!! Allez sur le terrain, tuez moi l’équipe adverse, marquez des TDs, n’en prenez pas!!!
    Exécution!!!"

Les joueurs se précipitent sur le terrain, notamment pour évitez de prendre un placard dans la tronche avant le match. Seul Flint ne semble pas apeuré.
"Coach, des consignes particulières pour moi?

  • Tu me fais le même match que la dernière fois. Si tu arrives en plus à leur apprendre à plaquer la vessie de porc là où il faut, je prend.
  • Un conseil pour la prochaine équipe, avant le recrutement, pensez au test de QI".

Flint avance tranquillement vers le terrain, Et Barik devient pensif…
« A ce rythme, c’est ce que je vais être obligé de faire… ».

2 J'aime