[Celebration of the Lizard] Les Portes

L’Appel

Il s’en était fallu de peu que l’Homme-Arbre ne finisse en petit bois pour l’hiver suite au piètre parcours de sa franchise Dawi-Zharr. Il avait pourtant défendu sa cause devant les puissants de Zharr-Naggrund.

Invoquant bien sûr le talent de Gilgamesh, le Divin Centaure-Taureau Céleste, il regrettait que son acolyte Enkidu ne partage cette appétence… Cette ligne de défense failli lui valoir le bûcher en place publique sans attendre! Il ne devait sa survie qu’au titre de Bashlord obtenu par les Heretics. Et encore… On lui avait simplement laissé 24 heures d’avances dans les Terres Sombres avant que ses anciens joueurs ne se lancent à sa poursuite!

C’est pendant cette course folle au milieu des terres gastes qu’il entendit l’Appel pour la première fois…

"Il te faut prendre la route du Roi bébé
Des scènes malsaines dans la mine d’or
Prends la route pour l’ouest bébé

Chevauche le serpent, chevauche le serpent
Jusqu’à l’étang, le vieil étang bébé
Le serpent mesure dix mille mètres
Chevauche le serpent
Sa peau est froide, il a mille ans

Le must c’est l’ouest
Le must c’est l’ouest
Viens on fera le reste

Le bus bleu nous appelle

Le bus bleu nous appelle
Chauffeur, où tu nous mène ? […]

Viens bébé tenter ta chance avec nous
Viens bébé tenter ta chance avec nous
Viens bébé tenter ta chance avec nous
Viens me voir à l’arrière du bus bleu"

C’est peut être cet infléchissement de sa route qui sauva l’Homme-Arbre? Nul ne saurait jamais. Toujours est-il que, répondant à cet appel, il fonçait vers le couchant, vers son avenir, de nouvelles Portes s’ouvraient à lui…

5 « J'aime »

On connait tous la fin de l’histoire : Défaite en Choco aux pénalties face aux Snotlings :joy:

3 « J'aime »

Is everybody in ?

L’Appel avait mené l’Homme-Arbre jusqu’au lointaines jungles de Lustrie

Sans s’arrêter, il avait franchi la lisière redoutée et s’enfonçait loin sous les frondaisons. Son pas était sûr, franc, il marchait sans hésiter, droit vers une destination pourtant inconnue, comme guidé par une force étrange, une présence …

L'appel de Lustrie

Après des mois de voyage depuis les Terres Sombres, il parvînt là où il devait être à l’instant où il devait y être…

La cérémonie était sur le point de commencer…

1 « J'aime »

La Célébration du Lézard

L’Homme-Arbre avait été mené au cœur de la danse des indigènes: des reptiles de toutes sortes. Les plus petits virevoltaient autour de lui avec une célérité incroyable.

Virevoltant

La frénésie était telle que la carnation de certains semblait varier selon les rythmes et les mouvements de la chorégraphie. L’Homme-Arbre n’échappait pas à la transe générale mais le rôle central qu’il tenait ne pouvait lui échapper, comme un cadeau aux divinités locales…

Transe

Quelles étaient les intentions réelles de ces dieux autochtones et de leurs serviteurs à écaille ? Les reptiles des plus impressionnants se tenaient en cercle autour de la transe, de sombres et redoutables guerriers psalmodiant…

Et que dire de l’imposante silhouette qui se tenait sur la plus haute plate-forme de la pyramide ? De ce crapaud obèse au calme olympien émanait à la fois une force et une tranquillité rare. Ce maître de cérémonie troublait l’Homme-Arbre qui décela dans son regard intense l’origine de l’Appel qui l’avait mené jusqu’ici.

Prêtre

C’est alors que le tour de la cérémonie changea… Un a un, des reptiles entraient dans le cercle et se présentaient à l’Homme-Arbre en signe de féoté. En plus de leurs pagnes, ils arboraient des plumes et des crânes d’animaux, les plus robustes portaient de lourdes armures. Aucun cependant ne s’encombrait d’arme ce qui n’était pas pour déplaire à Mr.Tree. Ils furent onze à se succéder ainsi avant qu’un véritable colosse ne fasse à son tour irruption dans le cercle. L’Homme-Arbre avait le souffle court devant la puissance et la majesté de cette créature…

Il perçut comme un murmure dans son esprit: « I’m the Lizard King, I can do anything… »

Cette saison, il va y avoir beaucoup d’envahissements du public et Mr Tree va se faire embarquer par les flics en plein matchs…

1 « J'aime »

C’est pas des pompes que je vais faire nen fait. C’est des santiagues bleues .
Impec :wink:

1 « J'aime »

En tout cas, l’Arbre a lancé un mouvement : c’est l’année des Portes avec 3 franchises qui rendent hommage à la bande à Jim.
C’est beau…

1 « J'aime »

« Not to touch the Earth »

7ème mois de l’an de grâce 2522, jour de Haendryk, dans la soirée…

Cette date marque le début de la nouvelle saison de la glorieuse ligue du BN, la plus grande ligue de Blood Bowl de l’Ouest de Gollia. Les organisateurs ont tout prévu, notamment un stade des plus luxueux, réputés pour ses grands spectacles, afin d’y accueillir le match d’ouverture du championnat. La prime offerte par les organisateurs permet à la franchise des Sons of a Beach emmenée par Devaval de convier Joseph Bugman à la fête ainsi que sa célèbre Bugman’s XXXXXX

Bugman’s XXXXXX

Du côté de Celebration of the Lizard, on préfère miser sur un entraînement supplémentaire… Mr.Tree ne jure que par le travail plutôt que sur les parvenus jet-setteur bling bling!
Le temps est idéal pour un match de Blood Bowl, l’Homme-Arbre gagne le toss et choisit de recevoir. Bien mal lui en a pris… Les Sons of a Beach ont l’air vénère…

Kick court à droite et … BLITZ !!! 5 Norses se déplacent, un Saurus est repoussé et plaqué, la Valkyrie se positionne pour recevoir le cuir au sein de sa cage! Si elle y parvient les reptiles vont perdre l’option de la gagne d’entrée de jeu!!! Tergiversations interminables des arbitres et des coachs qui s’en mêlent largement, et même le public! La Valkyrie a-t-elle le droit d’utiliser sa réception? La question reste entière à ce stade…
Après moult émulations, l’arbitre jette une pièce et dit que non… L’arbitre a toujours raison! Le cuir est aux pieds du Yéti quand le match d’ouverture commence enfin pour les 7 000 spectateurs qui poireautent dans les gradins…

Les Norses se sont donc enfoncés sur l’aile droite des lézards. Blitz d’un Saurus et ramassage du skink «Not to touch the Earth» Densmore qui ne tremble pas. On sécurise le cuir et pousse au centre… Enfin on essaie mais notre tour 2 commence par un double crâne… Turn over… Tour 3 on pousse un peu les Nordiques tout en fixant ceux qui se sont infiltré à droite. Tour 4, c’est un nouveau turn over direct pour les lézards: double pow/skull! Derrière on encaisse notre première sortie… Un saurus est OUT pour le match! Et les mecs qu’on vient d’allonger n’ont de cesse de se relever directement ce qui laisse notre cerveau reptilien un poil dubitatif… Ce dernier est d’ailleurs parfaitement perturbé par un petit mammifère rose et dodu qui se dandine à 2 cases derrière les lignes adverses… Heureusement le Yéti nous gratifie à son tour d’un double skull…

On glisse petit à petit à gauche et ça s’ouvre grâce aux nombreux déchets de Devaval… 1er Touch Down de la saison 2522/2523. C’est «Not to touch the Earth» Densmore qui ouvre la marque au tour 6 après une course en bord de touche et un tour de ball-control.

Reste 3 tours aux Norses pour marquer mais ils n’ont plus de RR… Nouveau déchet des Norses sur un bloc du Yéti: les deux au sol mais il n’y a que le Saurus qui part KO! Ce TO prématuré nous laisse une chance de coller la gonfle avec quelques skinks. On blitz et tente de mettre la pression sur le cuir… 1ère esquive de skink du match… échec malgré la RR!!! Dommage, y avait un truc à tenter… Un seul Norse est en position de marquer, on ferme la porte. Passe à pex de la Valkyrie et fin de mi-temps.

run run run
move move move
burn burn burn

1 « J'aime »

tres bon résumé ce Me Tree

1 « J'aime »

Sans doute le destin de « Not to touch the Earth » Densmore!

La suite ce soir!

« Moonlight Drive »

9ème jour du 7ème mois de l’an 2522 du calendrier impérial, jour de Naraala, fin de journée…

La seconde mi-temps du match d’ouverture de la ligue BN est sur le point de commencer. Celebration of the Lizard est maintenant en défense. Le Viking qui était sorti en KO est revenu. Le Saurus non… La franchise de Mr.Tree doit donc défendre à 4 Saurus et 5 skinks contre 10 Norses et 1 cochon…

L’arbitre siffle et un Saurus sort KO! 8 contre 11… Les Hommes-Lézards tentent de réagir: double crâne! La RR supplémentaire s’envole! Perdu pour perdu, Mr.Tree joue son va-tout. La Valkyrie a raté son ramassage mais le cuir est hors de portée des skinks suite à un kick très long. Les petits reptiles se faufilent quand même dans les lignes histoire de mettre la pression… Sur une nouvelle bévue nordique il y aura moyen de créer la surprise! Point de bévue, mais de la surprise oui: un skink sort KO et un Saurus se retrouve aux bons soins de l’apothicaire des lézards… 6 contre 11 sur notre tour 10! La messe est dite. Pour les Sons of a Beach de Devaval, c’est désormais une «Balade au Clair de Lune» qui commence…

Les Hommes-Lézards ne peuvent désormais que se contenter de harceler la cage nordique qui avance sans difficultés. Par trois fois, les courageux petits skinks de la Celebration du Lézards se lanceront à l’assaut du maul nordique, par trois fois ils tenteront le blitz à 2 dés contre sur le porteur espérant que la Sainte Chagatte leur sourie… Mais non… Tout ce qu’ils parviendront à faire c’est pousser la Valkyrie porteuse dans leur propre en-but!

Pas de chagatte

Coach Devaval a préféré jouer la sécurité en ball-controlant et assurer le nul plutôt que de prendre le risque de subir une nouvelle attaque de Celebration of the Lizard. Il craignait notamment le retour des KO… Au final, l’unique barbare à cornes en KO revient, alors que les 2 Saurus restent à l’infirmerie ainsi que 1 des 2 skinks… On revient donc sur le pré à 7 contre 11. A noter que l’arbitre avait bien vu le jeu déloyal du cochon sur un skink au sol… Mais lorsque coach Devaval s’est levé et lui a fait signe, l’arbitre s’est déjugé…

Reste un dernier tour pour tenter d’arracher la victoire… Un one-turn? On est un peu juste au niveau de l’effectif… Mais on va essayer quand même ! On se place… Coup d’envoi… Invasion du terrain!

Oui mais c’est les fans nordiques qui déboulent sur la pelouse!!! Et ces Drunkhard à Cornes font «mouche», des vrais snipers! Le Saurus blitzer et le skink à la réception du cuir sont au sol! Le One-Turn est tué dans l’oeuf! P’tain la puissance du 12ème homme quoi!!!

Nuffle nous l’a faite à l’envers sur ce match, une fois de plus, mais on s’en sort avec un nul et l’effectif sera au complet sur le prochain match… ça aurait pu être pire!

3 « J'aime »

« Soul Kitchen »

7ème mois de l’an de grâce 2522, jour de Ranald, 28ème soirée du mois…

La Cuisine de l’Âme…

La Cuisine de l’Âme

L’Homme-Arbre ne connaît ni ce stade ni le coach qui l’occupe. El Lopez et sa franchise Los Banditos del Kiki… Les Bandits du Kiki!!! Il n’en fallait pas plus pour l’imagination fertile de Mr.Tree…

Les Bandits du Kiki!!! Dans la Cuisine de l’Âme?!? Ça sent l’affaire de mœurs à plein nez!
A défaut de mecs louches, on tombe sur un terrain en pente… On se doutait bien qu’y avait un truc du genre bancal! Les Bandits du Kiki, malgré leur outrageuse dénomination, sont une franchise de Morts-Vivants tout ce qu’il y a de plus classique, ils sentent pas bons…

D’ailleurs, y a pas grand monde dans les gradins, est-ce à cause de l’odeur? Ou bien les gradins sont en pente eux aussi? En tout cas seuls, 5 000 spectateurs ont fait le déplacement pour ce match de J2.
Du côté de Celebration of the Lizard, on en a vu d’autres. Mr.Tree est serein. C’est juste ce Val Von Pustule qui nous chagrine un peu…

Ce revenant tacle risque d’effrayer nos jeunes skinks inexpérimentés…
Le temps est idéal pour un match de Blood Bowl, El Lopez gagne le toss et choisit de recevoir.
L’arbitre siffle et coup de vent soudain d’une météo capricieuse, mais néanmoins clémente, qui, associé à la pente du terrain, voient la Goule TMAX Tonio se faire remettre la gonfle directement dans les mains… La Cuisine de l’Âme hein?!? Bon… On est pas chez nous, va falloir s’y faire! Autant pour le jeu de pression des skinks sur le cuir… on repassera!
On met en place une défense classique, face à une attaque attendue… Chacun essaie de marquer des joueurs tout en ménageant une supériorité stratégique. Les Saurus tentent de coller le plus grand nombre de Mort-Vivants en se consommant le moins possible tandis les Zombies cherchent le un contre un. Bref… les packs s’affrontent!
Et puis Mr.Tree voit une faille! Un block décale un Revenant gêneur et ouvre le passage à un Saurus qui vient blitzer le porteur par l’arrière de sa cage! TMAX Tonio tient le coup malgré la RR… dommage!
Les MV se réorganisent et nous mettent petit à petit sur le reculoir… On tient jusqu’à ce que l’une des Momies envoie un Saurus en KO. C’est « Easy Ride », un petit skink, qui ré-équilibre le débat en envoyant Kentin la semelle compter ses dents.

Kentin la semelle

Le Zombie est out pour ce match et le suivant, mais le mal est fait… Avec l’absence du Saurus, on perd au jeu de la « Tectonique des plaques ». La défense des Lézards est débordée et ne parvient plus qu’à imposer des esquives aux goules qu’elles ne rateront pas. TD tour 8 des Bandits du Kiki !
Pour son dernier tour de première mi-temps, la Célébration du Lézard se met en place pour un one-turn. La situation est idéale, seuls trois zombies sont sur la LOS et les reste des Bandits est en fond de cours. L’arbitre siffle et annonce une défense solide! Les Momies et un quatrième Zombie remontent en 1ère ligne… De toutes façons, le One-turn est tué dans l’œuf par un double crâne inoppiné…
Les deux équipes rejoignent le vestiaire…

2 « J'aime »

« Ride the Snake »

L’arbitre siffle la reprise du match de J2 entre les Bandits du Kiki de El Lopez et la Célébration du Lézard de Mr.Tree.
Les Lézards sont maintenant à l’attaque et contre la pente du terrain. Le Saurus qui était sorti en KO est de retour mais Easy Ride, notre petit skink énervé de 1ère mi-temps, manque à l’appel. On reprend donc à 10 contre 10 lorsque l’on appelle l’arbitre… Clins d’œil à chacun des coachs… Sans doute un riche mécène de la bourgeoisie locale qui a choisi d’intéresser un peu le match: chacun bénéficie désormais d’un pot de vin!
Les Zombies du Kiki se placent au sacrifice sur la LOS et le Saurus Morrison alias «the Whisky Bar» ne se fait pas prier! C’est Gaël le Zeub qui en fait les frais mais qui réussit sa régen… On attaque donc à 9 contre 10. Le pack saurien cogne et colle pendant que les skinks remontent le cuir juste derrière le premier rideau de Saurus. Les MV du Kiki s’immergent encore un peu plus dans la mêlée afin de permettre à Val Von Pustule de coller notre porteur «Not to touch the earth» Densmore… Cette prise de risque des reptiles paie car les MV sont dans la nasse et les skinks se font la malle par l’aile gauche du Kiki.

Les skinks se font la malle

En deux tours la patrouille skink est à portée de TD alors que seules les deux goules du Kiki sont libres de harceler nos minus. Ces deux dernières ne s’en privent pas malgré les esquives que leur inflige un Saurus au soutien…
Chacun tente d’épuiser l’autre, le Revenant Tomtom l’affreux fait un slam…


… sans gravité hélas ! Alors que notre petit Robby «Ride the Snake» se fait écharper par l’affreux Val Von Pustule ! A ce jeu-là, les Reptiles ont désormais la supériorité numérique sur le terrain ainsi que la maîtrise du cuir. Mais dans les vestiaires ce n’est pas la même chanson: notre infirmerie se remplit alors que les MV sont de retour sur le banc de touche.

Ne parvenant pas à libérer suffisamment de joueur pour enfoncer le clou en profitant du pot-de-vin offert, l’Homme-Arbre doit se résigner à assurer le nul. D’autant que les coups pleuvent sur les goules mais celles-ci tiennent et poursuivent leur harcèlement jusqu’à finalement nous push-push «Not to touch the earth» Densmore dans l’en-but. Celui-ci marque donc contre son gré sur le tour 5 du Kiki.
Reste donc trois tours aux Bandits du Kiki pour arracher la victoire… Nuffle est avec nous quand la goule rate son ramassage! La minute suivante, il est avec les Bandidos del Kiki quand la Momie Clavicule Juju nous sort le Saurus Manzarek « Dead Cats Dead Rats » qui devra faire appel à l’apo pour jouer le prochain match… Ah Nuffle!

Nuffle

Les MV s’infiltrent dangereusement lorsqu’on parvient à leur fermer la porte par un push-push qui fait tomber une goule en position de marquer et reculer la seconde à 10 cases. Les skinks enferment le Revenant, dernier joueur en position de marquer et l’affaire est faite!
Oui mais c’était sans compter la pente du terrain!!! TMAX Tonio est à 1 esquive et 3 paquets d’offrir la victoire du Kiki… Il n’y a plus de RR et la goule chute au second paquet! On a eu chaud…
La Celebration du Lézard se satisfait donc de ce nouveau match nul mais elle n’a pas le temps de savourer. Quand l’équipe rentre au vestiaire, c’est pour constater le piteux état de Robby «Ride the Snake» … Difficile de rester joueur de Blood Bowl quand on a l’épaule disloquée… Tout le monde le regrette déjà car Robby était fils de shaman… «Ride the Snake» c’était à la fois la devise et la mascotte de l’équipe… Robby «Ride the Snake» c’était un peu comme un guide qui aurait franchi trop souvent les Portes de la Perception, avec lui tout était… différent! Il nous faudrait vite recruter un Robby «Ride the Snake again» !!

2 « J'aime »

Toujours un plaisir de te lire :slight_smile:
Mais j’ai pas compris à la fin de la vidéo, c’est celebration of the lizard ou the end ici ?

2 « J'aime »

« Love me two times »

An de grâce 2522, 8ème mois du calendrier impérial, jour d’Ulric, le 11ème du mois en fin d’après-midi…

Pour sa J3, Celebration of the Lizard, la franchise de Mr.Tree, fait le déplacement chez les Khorneux Cornus du Nécromant aka Deuzerre…

Khorneux Cornus

Journal de Bord du Nécromant

«DU SANG! DES CRÂNES! DES VISCERES! DU SANG! DES CRÂNES! DES VISCERES!»

L’homme arbre s’approche l’air inquiet face à cette douce et subtile litanie scandée par l’équipe des Cornus qui accueillent ses hommes lézards sur un ancien terrain nain fait de pierre dure comme… La pierre?

Les chutes seront douloureuses… La météo d’automne est atroce avec de la pluie torrentielle, et l’équipe adverse a le moral très élevé. En effet les cornus ont l’avantage de l’expérience avec 2 joueurs dont les griffes commencent à pousser, leur permettant la châtaigne, et l’un d’entre eux a tacle… une menace pour les skinks. De plus, un des cornus a aussi des mains énormes, lui permettant d’ignorer la pluie pour récupérer les balles au sol… Merci Nuffle!

L’homme arbre commence à sérieusement douter de son choix d’engager un bloqueur mercenaire a l’armure renforcée, mais bon… Il serre tout de même la main moite du Nécromant (qui passera la majorité du match à essayer de retirer la sève poisseuse d’entre ses doigts).

Les fans sont plutôt présents avec 8000 spectateurs venus voir les lézards se faire éventrer… Et les Khorneux décident de recevoir la balle. Celle-ci s’élance mais l’arbitre entends le journalier des cornus (AKA « le stagiaire ») insinuer de viles choses sur sa maman et lui fout une mandale.

Le Stagiaire

La balle atterrit dans une zone dégagée, les cornus de placent autour, commencent à taper les saurus sur la ligne d’engagement … CRAC, jet de merde, relance, BOUM! Un saurus est mis KO par le guerrier châtaigne et ne reviendra pas de la partie. Quelques baffes, la balle est prise; que des bonnes choses en soit.

Le Guerrier Châtaigne

Puis les lézards contre-attaquent: un blitz, et c’est un mort chez les Cornus! Le saurus a donné une telle mandale que la tête est partie et la colonne vertébrale avec! Applaudissements approbateurs des adorateurs de Khorne pour cette belle démonstration de finesse.

Quelques actions sans conséquence s’en suivent, un skink se croûte sur une esquive mais c’est aussi un stagiaire. « Starlette » la chèvre tacle châtaigne cause une sortie sur un saurus mais comme ce n’est que rate le prochain match, l’homme arbre préfère garder son apothicaire.

Quelques autres baffes et le skink qui s’était croûté le tour dernier se sort tout seul comme un grand en ratant une autre esquive!

La défense commence à céder. Les cornus menacent à gauche, au centre, puis de nouveau à gauche, au centre… Les baffes pleuvent, les armures pètent, les hommes lézards ont 2 ko et 2 sorties dans la tronche, mais les cornus perdent un autre joueur (pas grave, on garde l’apo pour un joueur plus expérimenté)

Et là c’est la percée finale en tour 7, les cornus mettent une cage assez lâche et tiennent plein de skinks au contact… Mais les saurus font de la magie en faisant un nombre incroyable de sprints pour marquer le porteur de balle, un skink fait une grosse série d’esquives pour tagger le porteur de balle, et un autre s’élance pour blitzer celui-ci… Esquive ratée, relance réussie, esquive réussie, esquive ratée, relance d’équipe… porteur de balle mis au sol. La balle sort du terrain, et va loin derrière les lignes. Très loin. Le dernier skink libre fait deux esquives, récupère la balle, fait deux paquets… C’est « Love me Two Times » John!!!

Roulements de tambours pour le stagiaire des cornus qui essaie désespérément de le mettre au sol… mais ne fait que le repousser…

Love me two times
I’m goin’away!

Evidemment, celui-ci s’échappe et marque. Huées du public sur ce manque flagrant de violence et cette honte à jouer la balle. Fin de la première mi-temps sur une rage incontrôlable du Nécromant qui voit la victoire lui échapper à cause de ce fourbe de Tzeentch qui a voulu bénir son adversaire…

Love me two times baby
Love me twice today
Love me two times girl
I’m goin’ away
Love me two times girl
One for tomorrow, one just for today
Love me two times
I’m goin’ away

Love me one time
Could not speak
Love me one time
Yeah, my knees got weak
Love me two times girl
Last me
All through the week
Love me two times
I’m goin’ away

Love me two times
I’m goin’ away
Oh yeah

Love me one time
Could not speak
Love me one time, baby
Yeah, my knees got weak
Love me two times girl
Last me
All through the week
Love me two times
I’m goin’ away

Love me two times baby
Love me twice today
Love me two times baby
‹ Cause I’m goin › away
Love me two times girl
One for tomorrow, one just for today
Love me two times
I’m goin’ away

Love me two times
I’m goin’ away
Love me two times I’m goin’ away

2 « J'aime »

«Personne ne sortira d’ici vivant»

An de grâce 2522, 8ème mois du calendrier impérial, jour d’Ulric, le 11ème du mois en fin d’après-midi…
C’est la deuxième mi-temps du match de J3 entre Celebration of the Lizard de Mr.Tree et les Khorneux Cornus de Deuzerre…

Journal de Bord du Nécromant

Seul le mercenaire revient sur le terrain pour les lézards. Les équipes sont à 9 contre 9: 5 Saurus, un mercenaire et 3 Skinks (dont 2 journaliers), contre 4 Guerriers et 5 Cornus. C’est l’engagement…

engagement

Défense solide des Khorneux, la ligne est mise au sol mais rien de grave. Cependant, la pluie battante fait échouer le Skink qui tente de récupérer la balle sur le flanc droit. Catastrophe! Même si celle-ci est en relative sécurité.
Les cornus attaquent violemment le flanc et enveloppent l’équipe adverse. Quelques chamailleries mais les Saurus et les Guerriers se regardent beaucoup l’air menaçants sans vraiment oser s’attaquer car personne n’a l’avantage, ce qui bloque beaucoup les lézards. Autre tentative de ramasser la balle en échec malgré la re-roll. La balle était en fait une citrouille et s’éclate au sol: l’arbitre la renvoie très près des lignes de blocage. Les Saurus n’arrivent pas à blesser suffisamment les cornus. Les échauffourées commencent à menacer la balle qui est enfin attrapée et le porteur de balle s’enfuit très loin derrière ses lignes!
Trois des cornus réussissent cependant à traverser les lignes adverses…

… sur un blitz talentueux du guerrier chataigneux et menacent le porteur de balle qui réussit à se faufiler sur le flanc droit de nouveau et une mini cage se forme autour, mais pleine de trous. Les corneux en font d’ailleurs des trous dans cette cage et blessent un autre journalier et un saurus qui perds quelques écailles.

Les Corneux font des trous

Mais l’apothicaire le remet d’aplomb.

Survient ensuite un blitz envers le porteur de balle par un axe pas prévu par l’Homme Arbre.

Preuve du génie tactique du nécromant: FLASH! La balle rebondit derrière un Saurus proche des lignes adverses: ça sent le soufre pour les lézards en bonne infériorité numérique.
Ceux-ci se repositionnent, reprennent possession de la balle mais ne savent pas où aller. Il y a des Khornes partout!

Le cornu chataigne-tacle blitze d’ailleurs un des défenseurs sans pour autant lui infliger quoi que ce soit mais se met à côté du porteur de balle.

à côté du porteur de balle

D’autres joueurs lézards mordent la poussière (et surtout la pierre dure composant le sol du terrain). Le porteur de balle tente l’esquive en oubliant que le cornu a tacle et se croûte lamentablement! Sans trop de séquelles, malheureusement…
Quelques blocs talentueux et la balle est de nouveau en possession de « paluche » aux grandes mains qui n’a que faire de la pluie.

Paluche

Les sangs froids perdent leur sang froid et tentent de marquer le joueur avec un Saurus et un Skink. Celui-ci blitze le Skink avec du soutien mais n’arrive qu’à le repousser entre deux joueurs (dont le tacle) et tente l’esquive… réussie! Il se place en sureté derrière les lignes adverses.
Dernière action des hommes lézards avec un blitz d’un saurus pour essayer de marquer le porteur de ballon… Echec, les deux au sol, il se prend un grosse blessure sans rien infliger à l’adversaire…
Avec un courage sans limite, le tacle châtaigne frappe un Skink alors que la mi-temps va siffler et qu’un échec de sa part équivaudrait à une défaite… Et il blesse le Skink qui ratera le prochain match. Le porteur de balle n’a plus qu’à faire deux petites foulées, et marque (sous les huées du public) pour égaliser en tour 16.
Le nécromant est heureux: malgré la défaite assurée par la fin de première mi-temps catastrophique, l’égalisation s’est faite et le terrain est maculé d’un mélange de pluie, de sang, de bouts d’os et d’écailles.
Un très beau match bien sanglant. POUR KHORNE!

Khorne

Love my girl
She lookin’ good, come on, one more
Five to one, baby
One in five
No one here gets out alive , now
You get yours, baby
I’ll get mine
Gonna make it, baby
If we try
The old get old
And the young get stronger
May take a week
And it may take longer
They got the guns
Well, but we got the numbers
Gonna win, yeah
We’re takin’ over
Come on!
Your ballroom days are over, baby
Night is drawing near
Shadows of the evening
Crawl across the years
Yeah, walk across the floor with a
Flower in your hand
Trying to tell me no one understands
Trade in your hours for a handful of dimes
Gonna’ make it, baby, in our prime
Come together one more time
Get together one more time
Get together one more time
Get together one more time
Get together one more time
Get together one more time
Get together one more time
Get together one more time
Get together, gotta, get together
(Get together one more time)
(Get together one more time)
Hey, come on, honey
You go on along home and wait for me, baby
I’ll be there in just a little while
You see, I gotta go out in this car
With these people and
(Get together one more time)
Get together one more time
Get together one more time
Get together, got to
Get together, got to
Get together, got to
Take you up into my room and
(Get together one more time)
Love my girl
She lookin’ good, lookin’ real good
Love ya, come on

2 « J'aime »

Encore merci pour ce match plein de rebondissements (parce que la balle est mouillée quoi) c’était cool.

Il faut encore que je travaille ma prose: Certains des paragraphes sont pas super clairs. Je suis loin de ton niveau!

1 « J'aime »