[Les pourritures] Tales from Umami!

LES POURRITURES

Propriétaire de la franchise : Coopérative du cimetière du Grand Stade.

Headcoach : Umami zombi.

Logo :

Couleurs : purple (brain) et noir.

Cri de guerre : Beueerkk grrrrreu !

Background : Après une saison 2518 extraordinaire (Rookie of the year et ¼ finaliste BN avec la Team Nezumi), le coach Umami était tombé de haut en ne réussissant même pas à accrocher les play-offs l’année suivante. Son équipe des Itzl Warriors avait presque totalement fini en matière première pour les fabricants de sacs à main et d’armures de cuir du Vieux monde.

Sa femme essayait de lui remonter le moral en lui disant que c’était un juste retour de karma vu la chance qu’il avait eue lors de sa première saison. Etonnamment, cela n’avait fait que le plonger plus dans la dépression… On l’entendait marmonner : « Non, pitié, je ne veux pas devenir comme Darkmoule ! ». Il n’avait plus le moral et on le voyait passer de plus en plus de temps dans les cimetières, sur les tombes de ses défunts joueurs.

Sa renommée ayant fait le tour de ces charniers, il s’y fit de nombreuses connaissances parmi les zombis, goules et momies hantant ces lieux. En réalité, on dit qu’il y était adoré pour avoir fourni des montagnes de cadavres en 2519…

Peu à peu, il se laissa séduire par ses nouveaux amis et leur idée farfelue de monter une équipe de Blood Bowl. Quand ils lui proposèrent de lui apporter les maléfices et sortilèges nécessaires pour que s’abatte sa vengeance sur les Marauth, Yann Tarcelin, Gulix et autres Heinrich, il n’hésita pas longtemps. Il passa du côté obscur des charognes. On dit même qu’il partagea leur repas !

Les Pourritures étaient nées, avec pour seul projet de faire un carnage au sein de la BN.

Starting Team :

Galerie photo :

Umami zombi : Ordure et Pourriture, les momies :

Crevure et Raclure, les revenants :

Fumier, Saloperie, Charogne et Immondice, les goules :

Rebut, Souillure, Putréfié et Détritus, les zombis :

Le calendrier des Pourritures

Calendrier très difficile avec des premiers matchs contre des équipes coriaces (norse, nains et HL sur les 4 premiers matchs) et deux champions + 1 finaliste BN à affronter (Heinrich et SkavenA + Popov). Va encore falloir éviter l’accident industriel en débit de saison et serrer les fesses pour accrocher les PO ! Mais restons positif, aucun Harti ou Silsei dans le calendrier :stuck_out_tongue:

J1 -KGB (Norse - Petitgars)
Un gros client pour commencer, le multi-expérimenté Petitgars. Umami le connait bien et en est à 1-1-2 contre lui. Et cette fois il ne vient pas avec des halfs mais un starting roster avec 9 blocages ! Il faut espérer casser leurs Ar7 ou ça risque d’être une nouvelle déception en J1.

J2- Bad Moon (Bas-Fonds - Gayoc)
Encore un coach expérimenté, 1/4 finaliste la saison dernière. Il a déjà l’expérience des Bas-fonds, joués lors de la saison 2016/2017 (15ème sur 30). La résistance des Ar7 va encore être déterminante. Et on n’oubliera pas d’agresser un max ses rats, comme il nous l’a conseillé lors du match Itzl Warriors-Zom’Bar !

J3 - Champions d’Erebor (Nain - Simon)
Première fois que coach Umami rencontre des nains en BN ! On a oublié à quoi ça ressemble mais on sait que c’est pas bon du tout. En face, un joueur qui ne connait BB que depuis 2016 mais qui rattrape le temps perdu et est une vedette sur facebook. Grosse pression face à ce pseudo-rookie.

J4 - Les bourres crochets (HL - Majora1850)
Encore un faux-rookie qui nous avait infligé une quasi-défaite lors de son match d’initiation la saison dernière. Et là il joue avec des hommes-lézards. Va falloir se battre pour le match nul.

J5 - Les Diables rouges (Khorne - Stragen)
Comme chaque année, un match contre coach Stragen. Il aime le jeu fun et avec des Khornes il faut s’attendre à ce qu’il soit incontrôlable. Cette année, il a la frite, ça va pas être facile de confirmer nos bons résultats contre lui (2 victoires).

J6 - Toxic city chimeras (Gobs - Heinrich)
Le match qui nous fait regretter de ne pas avoir choisi nains du chaos. Le moment idéal pour faire payer à Heinrich la manita infligée la saison dernière : statistiquement, il ne peut que se payer une saison de calvaire pour rattraper ses exploits de l’année dernière. Et ce sera un tie breaker entre les deux coachs à 1 victoire chacun.

J7 - Les blood dogs (Nains - Popov)
Encore des nains mais cette fois un coach vétéran et ex-finaliste BN ! Ca sent la baffe sur l’autre joue… Umami en est à 1 nul et 1 défaite contre ce coach.

J8 - Hell’s Rabbits (Chaos - Sgt Hartmann)
Arrivé la même année en BN que coach Umami, le sergent n’a pour l’instant pas beaucoup performé. Espérons que ce ne sera pas la saison de l’envol pour lui !

J9 - Les Hautes Heures (Hauts-Elfes - SkavenA)
Encore un champion BN. Un coach contre lequel Umami a fait pour l’instant 2 matchs nuls. Donc tout reste possible.

J10 - Les décharnés (Nécromantiques - Relax)
Un coach arrivé l’année dernière et non qualifié en PO mais qui s’était mieux classé que les Itzl Warriors. Risque d’une équipe de nécros pas belle à voir à ce stade de la saison, mais un match qui reste jouable.

J11 - La bouffe nantaise (Humain - Yomit)
Un des anciens de la BN qui revient avec une recette éprouvée. Ca reste jouable en espérant qu’on n’aura pas la pression de la victoire obligatoire pour se qualifier en PO.

Mouaip à mon avis t’as largement les moyens de passer. :wink:

Clair ! t’as quoi, 1, max 2 coach qui savent à peu près jouer ?
11V facile, ça !

C’est vrai que j’ai la chance d’éviter Fendalsh et que ça me motive bien de le rencontrer en PO avec des MV :smiling_imp:

T’es pas manchot et tu joues MV… Les premiers coachs sont contents de te jouer tôt mais sont pas sortis d’affaire pour autant, surtout en armure 7… Les derniers à te jouer se disent déjà qu’ils ont un calendrier de m… :laughing:

J1 - KGB (Norse - Petitgars) (TR 100 vs TR 99)

Sur le chemin du stade, coach Umami croise un énorme corbeau qui lui barre le passage. Le corbeau se perche sur un lampadaire et le regarde du coin de l’oeil. Mauvais présage même pour un MV…

Les Pourritures gagnent quand même le toss et décident de frapper sans résultat. Ils ne feront aucune sortie du match et un seul KO.

Ils lancent leur attaque sur le côté gauche puis balancent une attaque surprise plein champ, à droite. Le yéti est visé par une momie, qui n’arrive qu’à le sonner. L’agression à +3 qui suit donne le même résultat et expulsion d’un zombi. Tournant du match.

Petitgars est lui plus efficace : il assomme une momie, qui ne reviendra qu’en fin de match.

Les Pourritures doivent prendre des risques : on refait la même et encore une fois le yéti résiste au blitz châtaigne et à l’agression +3. Un second zombi se fait expulser sans avoir mis out le yéti.

Les MV prennent cher et perdent la balle. Ils réussissent quelques esquives pas évidentes pour se replacer. Il ne reste que deux tours au KGB pour marquer, ce qui ne devrait pas être suffisant face à un double rideau. Mais le zombi qui devait se replacer fait double 1 sur le paquet.

Score à la mi-temps 0-1.

A 7 contre 11 en seconde m-temps, avec une seule momie, les Pourritures cherchent surtout à sauver le meubles. Mais un revenant ratera sa regen sur une blessure mortelle et on verra encore un beau double 1 sur paquet, ce qui parachève un J1 sans aucune réussite (0 XP hors JPV).

Petitgars peut prendre ses aises et balancer, les doigts dans le nez, une bombe pour le challenge Chanelf (5 et 6 sans relance sur les jets).

Score final : 0-3 (blessures subies : 3-0) .

J2 - Bad Moon (Bas-fonds - Gayoc) (TR 95 vs TR 102)

Les Pourritures recrutent un zombi mercenaire pour se retrouver à 12 contre 12. Ils ne sont pas très inquiets car le match se déroule sur un stade de pierre (+1 au jet de blessure) ce qui devrait leur assurer de nombreuses sorties face à une équipe de gobs et de skavens.

Mais la malédiction des poings de mousse continue ! Malgré le toss gagné, ce sont les MV qui se retrouvent en infériorité numérique et qui ne réussiront pas à faire une sortie avant la toute fin du match (avec le journalier). Pourtant le Bad moon colle les momies et le revenant mais rien n’y fait. Avec un seul revenant sur le terrain, et des adversaires aussi mobiles, l’attaque s’enlise et échoue à marquer.

Score à la mi-temps 0-0.

Le Bad Moon contre-attaque et lance son porteur de balle dans l’open-field en profitant d’un pressing trop appuyé. Mais les Pourritures reviennent en prenant tous les risques (quelques paquets et un blitz à un dé). Ils jouent le match nul en amenant trois joueurs autour de la balle. Mais le Bad Moon arrive à obtenir un rebond favorable pour aller plaquer le ballon au dernier tour.

Score final : 0-1 (blessures subies : 2-1) .

Avec seulement 10.000 po de gains en fin de match, les Pourritures ne peuvent toujours pas remplacer leur revenant mort.

J3 - Champions d’Erebor (Nains - Simon Clément) (TR 97 vs TR 106)

Les Pourritures recrutent Horatio, qui n’aura aucun effet.

Les nains engagent et progressent lentement mais surement sur l’aile droite. Les Pourritures résistent bien en infligeant même la seule sortie de la mi-temps (sur un tueur de trolls) et en ne subissant qu’un KO. Mais, ils ne flashent pas assez (l’autre tueur de troll, blodgé ne chutera jamais du match malgré un nombre de blocages incroyable) et multiplient trop les skulls et block/skulls dans ce match (3 fois skull/skull et 1 fois skull/skull et skull/block/skull dans le même tour) pour menacer les Champions d’Erebor. Leur coureur saute sur la première occasion de marquer (esquive + paquet) au tour 5.

Les pourritures ne réussiront pas à égaliser en trois tours, leur remise en jeu étant trop perturbée par un blitz au coup d’envoi.

Score à la mi-temps 0-1.

Les Pourritures continuent sur leur lancée en s’assurant la supériorité numérique grâce à une sortie. Mais comme en J2, elle est réalisée par un journalier !

Les MV remontent lentement le terrain face à la résistance acharnée des nains. Les nabots chutent rarement et jamais la châtaigne des deux momies ne servira. Fumier, la goule se met en position de scorer alors qu’il ne reste que deux tours. Simon Clément va tenter un blitz-esquive de son coureur. Mais pour le dégager de l’étreinte de Crevure, le revenant, il lui faut relancer les dés. Bim ! premier Skull/Skull du match ! Fumier va se mettre à l’abri et Crevure envoie le coureur dans la foule.

Score final : 1-1 (blessures subies : 0-2) .

Cette fois-ci il manque 10.000 po pour remplacer le revenant mort en J1…

Un revenant qui ne revient pas, c’est ballot.

J4 - Les Bourres Crochets (HL - Majora1850) (TR 98 vs TR 100)

Les Pourritures recrutent un zombi mercernaire grâce aux 60.000 po du stade à la réputation des grands spectacles. Hélas ça a attiré 12.000 fans des Bourres Crochets contre 6.000 des Pourritures. +2 fame pour Majora1850, ce qui n’aura comme effet qu’une relance en plus pour lui et un rocher sonnant un zombi sur la LOS.

Les Pourritures gagnent l’engagement et tiennent le terrain face aux HL. Les sauriens font un KO et réussissent à tuer une momie mais Umami évite de peu le nouvel accident industriel car celle-ci regen. Les morts-vivants prennent le dessus en assommant un skink et en surfant un saurus et un skink. Charogne, la goule marque au tour 8, après une belle échappée.

Les Bourres Crochets se vengent en faisant 2 KOs sur les zombis de la LoS.

Score à la mi-temps 1-0.

Avec 1 KO qui revient sur 3, les morts-vivants jouent à 10 contre 11. Ils arrivent à apporter la pression jusqu’à côté de la balle dès l’engagement après un rapide turnover. Majora1850 joue rapidement sans relance mais arrive à récupérer le ballon avec un skink et à s’échapper sur l’aile gauche.

A 4 reprises une goule fait un double pow/skull sur le blitz à 2 dés. Le ballon tombe à trois reprises et les armures des skinks pètent mais il y a un skink solitaire qui finit par se rapprocher, à ramasser la balle et à partir dans la pampa avec 2 gfis. Egalisation.

Les Pourritures ont deux tours pour marquer mais la balle atterrit en fond de terrain. Les Bourres crochets obtiennent un blitz. Et une momie sort comme en première mi-temps un double triple pow/skull - skull sur une attaque contre un skink.

Majora1850 nargue une dernière fois Umami en lançant un blocage réussi à 3 dés contre sur une momie.

Score final : 1-1 (sorties : 3-1).

J5 - Les Diables rouges (Khorne - Stragen) (TR 108 vs TR 135)

Les Pourritures recrutent Ivan l’animal, dit l’empaleur pour muscler leur jeu face aux démons de Khorne. Il ne jouera que la première mi-temps du fait d’un beau KO.

Les Diables rouges gagneront l’engagement mais se feront contenir sur le bord droit du terrain puis « embouteiller » alors que le buveur de sang perdra le nord. Un block à 3 dés d’une momie puis un blitz bien ajusté d’un revenant enverront le porteur de balle dans la foule. Etonnamment, ce sera le seul crowd surfing du match.

La balle renvoyée en fond de terrain obligera les goules à jouer de la passe malgré l’ensoleillement (passe 5+ et réception 3+ avec relance) permettant à Saloperie d’aller marquer en sécurité au tour 8.

Score à la mi-temps 1-0.

Alors que les Pourritures avaient contrôlé très bien le match, les Diables rouges allaient leur mettre la pression en seconde mi-temps en collant au maximum. Les goules sauvèrent les choses en jouant à l’essuie-glace grâce à une série d’esquives très stressantes (ratage systématique du premier jet mais réussite de la relance)…jusqu’à une esquive ratée de la goule censée former le dernier coin de la cage.

Un beau blitz d’un sanguinaire sur Saloperie, la goule blodgée fit chuter la ballon au tour 6. Mais, fidèles à leur nom, les morts-vivants d’Umami pourrirent le jeu jusqu’au bout pour empêcher le ramassage du ballon.

Score final : 1-0 (sorties : 1-1).

J6 – Toxic City Chimeras (Gobelins - Heinrich) (TR 92 vs TR 118)

Pour remplacer un de leur trolls absent de la rencontre, les Chimeras recrutent un mercenaire. Et ils ajoutent Fungus, le cinglé outre un pot de vin.

Les gobs engagent avec toutes leurs armes sur le terrain. Ils obtiennent une sortie sur le premier blocage. Une seconde sortie au tour suivant. Et ils ajouteront deux KOs avant la mi-temps. Umami se ridiculise encore, avec une sextuple skull - pow/skull sur relance.

Mais les Pourritures tiennent bon et répliquent pour rester à égalité numérique. Les gobelins avancent lentement mais surement en jouant un habile ball control. Les deux boulets ratent beaucoup leurs cibles mais sont positionnés astucieusement pour fermer la cage.

Enfin, quand l’occasion se présente, Fumier, la goule fonce et fait tomber le porteur de balle. Alors qu’il ne reste qu’un tour, coach Umami ordonne à ses troupes de sécuriser le ballon. Une momie, un revenant et une goule exécutent les ordres. Le drive des Chimeras semble arrivé à son terme.

Et là, action du match. Le pur talent du coach au pantalon rose. :clap: . A coups de boulets il réussit à écarter un des 3 défenseurs. Un gobelin annonce une transmission au plongeur de la mort qui attend patiemment à côté d’un troll. Le gob fonce vers le ballon, dont il s’empare malgré les deux zones de tacle, après deux gfi et deux esquives. Mince, la transmission n’est pas possible vu qu’il n’est pas adjacent au plongeur ! Peu importe, coach Heinrich, qui en est à sa 15ème bière lui dit que ça sert à rien de compter juste et ordonne au troll de balancer la balle, avec le gobelin dans la zone d’en-but. Le troll s’exécute parfaitement et le gob atterrit magistralement pour marquer le TD miraculeux. Et le tout évidemment sans relance (estimation proba de l’exploit : 2,5 % de chance) !

Score à la mi-temps : 0-1.

Fungus, qui s’est fait oublier par l’arbitre, est toujours présent en seconde mi-temps. Mais sans les autres armes spéciales la situation se dégrade très vite pour les gobelins, qui perdent en plus un troll (mais regen). Au total, ils subiront 7 commotions. Ils ne peuvent empêcher l’égalisation.

Il reste 4 tours. Les Pourritures bottent le ballon bien profond, ce qui oblige les derniers gobelins à se replier dans leur zone. Les morts-vivants chargent, en laissant deux goules en défense. Les Chimeras font la tortue autour du porteur de balle. Mais comme à chaque fois depuis le début de saison, il manque à Umami le petit plus pour faire basculer la rencontre du bon côté. Le blitz de la goule lutteuse sur le porteur de balle échoue sur l’esquive +3 au tour 7. Rageant quand on voit qu’Heinrich n’a pas raté une seule des multiples esquives de ses gobs… La goule sonnée ne sera pas dispo. au dernier tour. Montagne de push-push au tour 8 pour aboutir à un blocage 1 dé de l’autre goule, sur le porteur. Action réussie en mangeant la relance, qui manque pour ramasser la balle (3+) alors qu’il fallait aussi un gfi pour marquer.

Un match nul amer mais qui évite au moins de récupérer le bâton de la main moisie…

Score final : 1-1 (Sorties : 7-2).

:BNpom: :youpi: :youpi: :youpi: :youpi:

Le TD d’Heinrich est un miracle!! Si j’ai bien compris ce n’est pas le plongeur de la mort qui a été lancé. Alors là chapeau! Il ne l’a pas fait rebondir au moins? Parce qu’avec 15 bières… :drunken:

T’aurais pu perdre sur le 8ème tour de la 2ème mi temps. Avec un magnifique one turn des gobs! :wink: Beaucoup moins improbable là du coup.

J7 – Les Blood Dogs (Nains - Popov) (TR 125 vs TR 154)

Face à l’armée naine, les Pourritures décident de recruter de nouveau Ivan l’animal, dit l’empaleur.
Il n’avait joué qu’une mi-temps en J5 mais avait donné satisfaction.

Tout semble bien commencer : le stade est muré et les Pourritures gagnent le toss. Mais l’envahissement du terrain par les supporter des Blood Dogs (fame +1) gâche le spectacle. 5 des morts vivants dont 2 momies et les 2 goules blodgées se retrouvent au sol. En face, ils sont 3 (dont le roule mort).

Les Pourritures assurent le coup en formant une cage autour de Fumier, la goule lutteuse qui ramasse la balle. Premier blocage de Popov (11 et 11 sans châtaigne) : Ivan est commotionné et ne régénère pas. 230 kpo de primes de match perdus (+50 kpo de babe qui ne serviront pas…).

Les morts vivants font le dos rond, alternent les cages et les coups d’essuie glace pour finir par trouver une ouverture. Saloperie va marquer au tour 7, après une belle transmission et avoir échappé à un vilain blitz du roule-mort.

Le roule-mort et tronçonneur Flint quittent le terrain sans avoir fait de dégâts. Mais c’est sans eux que Popov arrive à éliminer un des deux revenants juste avant le coup de sifflet. Il n’arrive pas à marquer alors qu’Umami a obtenu un blitz.

Les Pourritures joueront quand même à 11 contre 10 en seconde mi-temps.

Score à la mi-temps : 1-0.

Popov repart à l’attaque mais se prend un nouveau blitz. [A cause, de ça on oublie de faire le rebond du ballon qui devait sortir. Quand on s’en rend compte on rétro-pédale comme on peut ce qui permet aux nains de se constituer une cage]. Mais, les Blood Dogs à 10 contre 11 se font encercler et se marchent sur les pieds.

Un blitz bien placé de Fumier permet aux Pourritures de récupérer la balle et d’aller marquer.

A 2-0, les Blood Dogs sont obligés de prendre des risques. Les morts-vivants en profitent pour contrer. Fumier s’échappe mais se fait rattraper par 3 nains qui la coincent contre le bord du terrain. Mais elle s’extrait en blitzant le plus proche de la ligne d’en but pour aller marquer au dernier tour.

Score final : 3-0 (Sorties : 2-3).

J8 - Les Hell’s Rabbits (Chaos - Sgt Hartmann) (TR 130 vs TR 120)

Les Pourritures rencontrent une équipe de lapins mutants chaotiques dont le style plait tant à Chicagork. Les bouffeurs de carottes ne sont pas en bon état et prennent un pot de vin pour compenser…qu’ils n’auront même pas l’occasion de consommer !

Ils laissent la balle aux Pourritures qui mènent le premier drive sans encombre, aidés par une sortie sur leur premier block. Ils sont parvenus au milieu du terrain, mais va Saloperie entamer le ballet des maladresses. Double esquive 3+ ratée pour aller se replacer dans la cage. Le ballon tombe du bon côté des lignes mais les Rabbits arrivent à récupérer le cuir.

Les MV se battent comme de beaux diables et récupèrent le cuir malgré deux doubles skulls. Ils ne parviennent pas à marquer, à cause d’une transmission 3+ ratée malgré relance.

Score à la mi-temps : 0-0

Les Pourritures bottent le ballon bien au fond du terrain adverse et, grâce à un blitz, rushent les 4 chèvres-lapins restées pour ramasser le cuir. Le reste du match se finira dans le coin droit du terrain, les lapins se faisant bloquer contre la ligne de touche (2 joueurs surfés dont le griffe-chataîgne).

Le minotaure est contenu. Il ne fera pas de sortie mais s’en sort bien après avoir échappé à deux agressions (une à +6 et une à +3 qui débouche sur un carton rouge). Les Pourritures creusent l’écart numérique grâce à un coup du lapin (fini par un apothicaire incompétent,sur le seul Hell’s Rabbit ayant pexé !) et deux KOs.

Mais incapables de ramasser la balle (3 tentatives à 3+ sans succès) puis de transmettre (3+) pour aller marquer, ils n’arriveront même pas à marquer un TD.

Score final : 0-0 (Sorties : 2-1).

Rien à faire, il manque toujours ce petit jet de dé favorable pour arracher la victoire ou éviter l’égalisation. Les play-offs s’éloignent encore plus alors que se profilent, après ce match contre les plus mal classés de la ligue, un affrontement contre le leader, SkavenA !

J9 - Les Hautes Heures (Hauts Elfes - SkavenA) (TR 131 vs TR 160)

Déjà un match couperet pour les Pourritures, en plus contre le n° 1 de la Ligue. Heureusement il a perdu son dernier match en J8 et ne peut aligner son passeur vedette (AG6). Et les MV ont fière allure quand ils déboulent sur le terrain renforcés par la présence d’Ivan « l’animal » et de « Rotten » Rick. La canicule écrase le terrain. Les Pourritures qui n’ont pas besoin d’eau s’en réjouissent !

Et pourtant le match commence comme d’habitude par un premier impact des Pourritures complètement safe pour l’adversaire. Quand SkavenA contre attaque, il assomme une goule blodgée sur agression. On joue déjà à 10 contre 11 contre des elfes…

Et là, retour de karma. Best game of my life : 3 sorties réussies, aucun subie, 3 aggro., aucun turnover subi, aucune action ratée, aucune relance utilisée, 100% de retour de KOs !

La première réplique se fait sur le châtaigneux. Ca s’enchaîne, 3 sorties infligées en 3 tours. SkavenA tente des actions elfiques pour inverser la tendance. Il utilise le regard hypnotique d’Eldril pour blitzer à un dé sur le porteur de balle mais obtient un double skull.

Les Pourritures marquent dans un fauteuil, après avoir éliminé du match les dernières menaces (Eldril, sur agression et l’AG5). Les elfes à 7 sur le terrain ne peuvent one-turner.

Score à la mi-temps : 1-0.

La canicule frappe fort (-2 joueurs pour les elfes, -4 joueurs pour les MV). On joue à 10 contre 5.
Les Pourritures bottent le ballon tout au fond du terrain. Le porteur elfe se prend un rocher et se retrouve sonné. Les Hautes Heures doivent refluer, avec les MV à leurs trousses, pour sauver les meubles.

Ils temporisent puis envoient par une passe un de leur receveur vers le TD. Mais pressé par les Pourritures, il tente le double paquet qui se termine par un double 1 !

Les MV vont marquer leur 2ème TD sans opposition. Le pack de goule ricanantes en profiter pour se faire un petit jeu de passe à trois avant de scorer.

Score final : 2-0 (Sorties 3-0 et 3 aggro).

En 9 passages de compétences on n’avait ni fait un double, ni une augment de carac. Là on se fait deux +1 AG sur des goules sur 3 lancers !

1 J'aime